UNICEF

Réduction de la mortalité infantile en Afrique : les objectifs retardés de 125 ans

par Wal Fadjri (Sénégal) , le 14 juin 2003, publié sur ufctogo.com

L’objectif fixé par l’Unicef de réduction des deux tiers d’ici 2015 de la mortalité infantile sur le continent africain sera retardé de 125 ans, en raison notamment des effets de la pandémie du sida, a annoncé avant-hier jeudi à Durban Carol Bellamy, directrice exécutive du Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (Unicef).

 

"Si l’on regarde la situation présente, sur la base d’une étude du Programme de développement des Nations-Unies (Pnud) et de l’Unicef, l’objectif de réduire des deux-tiers la mortalité infantile d’ici 2015 ne sera pas atteint en Afrique avant 2140, au plus tôt", a déclaré la directrice de l’Unicef devant les participants au Forum économique mondial (Wef) sur l’Afrique qui a ouvert ses travaux la veille, mercredi, à Durban (Afrique du Sud). Cet objectif de réduction des deux tiers de la mortalité infantile avant 2015 avait étf ? fixé lors du Sommet du Millenium tenu en 2000 à New York.

"Bien au contraire, 13 pays d’Afrique ont vu leur taux de mortalité infantile croître depuis les années 90", a ajouté Carol Bellamy, rappelant que 90 % des enfants de la planète rendus orphelins en raison du sida vivent en Afrique et que le continent africain compte 70 % des personnes infectées par le Vih dans le monde. "Le progrès réel ne peut pas être jugé seulement à l’aune d’un ou deux index relatifs aux enfants, mais doit être évalué à la lumière d’un progrès régulier sur le bien-être global de l’enfant", a souligné la directrice exécutive de l’Unicef, estimant que la condition de l’enfant pouvait être prise comme indicateur pour les progrès du continent. Et en tenant compte de cet indicateur, les "perspectives sont sombres", a-t-elle estimé.

"Le bien-être des enfants doit devenir le moyen le plus important de mesurer vos réalisations individuelles en tant que dirigeants (...) or aucun continent ne peut, avec des indicateurs aussi défavorables sur le bien-être des enfants, réaliser un développement réel et jouir d’une stabilité réelle", a averti Carol Bellamy devant les quelque 600 participants au Forum sur l’Afrique qui se tient tous les ans à Durban.

Wal Fadjri (Dakar)

 

© Copyright Wal Fadjri (Sénégal) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 33°C (à 16h)