Négociations

Réaction de l’UFC à la déclaration rendue publique par les Facilitateurs

par UFC , le 7 mai 1999, publié sur ufctogo.com

 

L’UFC a pris connaissance de la déclaration rendue publique par les Facilitateurs à l’issue de leur séjour au Togo du 3 au 6 mai 1999.

Elle tient à préciser qu’une dernière rencontre programmée avec les Facilitateurs n’a pas eu lieu et regrette de n’avoir pas été informée de la teneur de cette déclaration avant sa publication.

C’est pourquoi cette déclaration des Facilitateurs appelle, de la part de l’UFC, les clarifications suivantes :
- 1 - Les négociations intertogolaises commencent à Paris par l’examen de la question de la Sécurité qui fait partie intégrante de l’ordre du jour.
- 2 - Cette question de la Sécurité concerne la sécurité des personnes, c’est à dire de tous les togolais.
- 3 - L’UFC confirme qu’elle a déjà adressé depuis bientôt trois semaines, aux Facilitateurs, sa position sur la question de la sécurité, telle qu’exprimée au point 2 ci-dessus.

L’UFC tient à remercier l’Union Européenne ainsi que le collège des Facilitateurs de l’intérêt qu’ils continuent de porter au problème togolais.

L’UFC réaffirme au Peuple togolais qui lui a donné un mandat franc et massif le 21 juin 1998, sa volonté inébranlable d’œuvrer pour l’instauration de la démocratie au Togo.

Lomé le 7 mai 1999
Pour le Bureau National,
Le Secrétaire Général
Jean-Pierre FABRE

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
27 juillet 2017
Lomé 23°C (à 08h)