Communiqué

Réaction de l’UFC-Italie au sujet des arrestations de nos militants

par UFC Italie , le 13 mai 2003, publié sur ufctogo.com

 

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT - ITALIE
(UFC-Italie)
Site : www.ufctogo.com
E-mail : contact-italie ufctogo.com
Via Cavour 1 - 20047 Milan (Italie)

A Monsieur Akila-Esso BOKO
Ministre de l’Intérieur de la Sécurité et de la Décentralisation

Encore une fois vous venez d’exposer la bassesse de votre besogne. Nous sommes organisés et structurés pour participer à la vie politique de la nation et pour cela nous n’avons pas besoin de la violence pour faire connaître ou défendre notre idéale, et bien encore notre mouvement.

Monsieur le ministre, votre régime est aux abois, vos manœuvres et intimidations ne feront que nous renforcer et surtout le peuple togolais qui réclame sa liberté et son ablodé.

La détention arbitraire de nos militants, de messieurs Aleke et Fabre sera retenu comme acte de provocation et violation de droits humains dont vous serez appelé personnellement à répondre très bientôt.
Comme vous ne manquez pas d’intelligence, nous vous demandons de libérer immédiatement et sans conditions tous les membres de l’UFC détenus sans causes.

Monsieur le Ministre, si vous voulez vraiment contribuer à la construction de la nation voici quelques éléments qui peuvent vous orienter : le blanchissement d’argent, les trafiques d’armes et de diamants, le détournements de deniers publiques, les kidnappings, les assassinats politiques, les enlèvements, la faim et la famine qui frappent les travailleurs et sans compter l’état actuel de nos services sanitaires, bref le terrorisme d’état que vous servez sont vraiment les causes du désordre qui règne chez nous au Togo. Paradoxalement ces messieurs sont libres et continuent de perpétrer leur crime avec le concours de votre haute disposition et surtout de votre assistance indéfectible.

Monsieur le Ministre, ce sont ceux-là que vous devez interpeller et arrêter et non les bons citoyens comme monsieur Aleke ou Fabre et les autres qui sont détenus pour le seul fait qu’ils sont membres de l’UFC.
Monsieur le Ministre, si vous tenez à être Ministre de la république, vous devez libérer immédiatement ces militants et vous organiser pour opérer dans la légalité, et non laisser circuler librement ces voyous de la république comme monsieur Eyadema et ses plumitifs.

Président UFC-ITALIE
Jules A. Gozo

 

© Copyright UFC Italie

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
26 mars 2017
Lomé °C (à 0h)