Censure

RFI censurée en FM au Togo « pour préserver la cohésion nationale »

par AFP , le 28 avril 2005, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 3.1 ko

Radio France Internationale (RFI) est suspendue depuis plus de 36 heures au Togo « pour préserver la cohésion nationale », a déclaré jeudi le ministre togolais de la Communication, Pitang Tchalla.

« Nous avons voulu signaler notre mécontentement », a souligné au cours d’une conférence de presse M. Tchalla, qui répondait à une question sur la suspension de RFI en modulation de fréquence (FM).

« Un gouvernement, quel qu’il soit, a la responsabilité du maintien de l’ordre public et le devoir de protéger la population et la cohésion nationale », a-t-il justifié.

Le ministre s’exprimait devant la presse internationale notamment pour faire part de son « mécontentement et l’émotion du gouvernement togolais » sur la couverture médiatique de l’élection présidentielle du 24 avril et les violences qui ont suivi, en particulier depuis la proclamation des résultats mardi donnant le candidat du pouvoir Faure Gnassingbé vainqueur.

« Certains journalistes internationaux ne respectent pas les règles de la déontologie et ont choisi de prendre parti. Les dérapages sanglants dont nous avons été les témoins sont dus en partie à ceux-là », a-t-il accusé.

« Nous espérons que nos confrères, puisque ce sont quand même nos confrères, en tireront les conséquences. Ils n’ont pas de leçons à nous donner en matière de liberté d’expression et de liberté de la presse », a ajouté M. Tchalla, précisant que le gouvernement togolais « essaie de construire une démocratie responsable ».

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
28 juillet 2017
Lomé 27°C (à 12h)