Communiqué

Protestation contre les interdictions de célébrer le 27 avril dans des préfectures

par UFC , le 28 avril 2000, publié sur ufctogo.com

 

Lettre de l’UFC au ministre de l’Intérieur

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT UFC
59 Rue Koudadzé, Lom-Nava
BP 62 168 Tel/Fax 21 33 32 Lomé
http://www.ufctogo.com
E-mail : contact ufctogo.com

Vendredi 28 avril 2000

A Monsieur le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation.

Lomé.

Objet : protestation contre les interdictions de célébrer le 27 avril dans des préfectures.

Monsieur le Ministre,

Le vendredi 21 avril 2000, l’Union des Forces de Changement (UFC) vous a adressé une lettre pour vous informer de son intention d’organiser des manifestations devant marquer la célébration du quarantième anniversaire de l’indépendance du Togo. Nous vous avons communiqué à cette occasion le programme des manifestations et sollicité de vos services qu’elles en assurent la sécurité. Nous vous remercions des dispositions que vous avez fait prendre en ce sens. Nous sommes, cependant, au regret de vous signaler que dans plusieurs préfectures, notamment celles de l’Oti, de Kloto, de Zio et d’Agou, des préfets, alléguant avoir reçu des instructions du gouvernement, ont interdit, soit verbalement, soit par écrit, aux responsables fédéraux de l’UFC, l’organisation de toute manifestation le 27 avril 2000. Nous vous prions de trouver ci-joint, photocopie de la lettre du préfet de Kloto, interdisant les manifestations. Le jeudi 27 avril, le préfet de Kloto est passé aux actes en empêchant, avec l’aide des forces de l’ordre, le déroulement des manifestations organisées à Kpalimé, par l’UFC. En tant que composante de la société togolaise, nous avons le devoir de contribuer, quelle que soit notre appartenance politique, à la célébration de la date anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale. Et aucune raison ne peut justifier que l’on s’y oppose.

Nous élevons les plus vives protestations contre ces interdictions qui manifestent l’autoritarisme dont les préfets font preuve à l’égard des partis politiques de l’opposition, à l’intérieur du pays.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel AKITANI BOB

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
17 novembre 2017
Lomé 28°C (à 18h)