Dialogue

Proposition pour une discussion bilatérale

par UFC , le 26 juillet 1999, publié sur ufctogo.com

 

Ce matin, l’ Union des Forces du Changement (UFC) a proposé une discussion bilatérale avec le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) dans le but de trouver une solution équitable et durable au problème épineux du contentieux de l’élection présidentielle du 21 juin 1998.

Cette proposition de rencontre faite dans un premier temps devant le Groupe de contact a été combattue par tous les autres partis.

Après plusieurs consultations entre le président de l’UFC et les facilitateurs, ceux-ci ont proposé une rencontre entre le Chef de l’Etat et le Président de l’UFC, proposition rejetée par le Chef de l’ Etat.. Les autres partis à la négociation privilégient les élections législatives annoncées.

De l’avis de l’ UFC, si ces élections sont nécessaires, elles ne pourraient à elles seules résoudre la grave crise qui secoue notre pays. C’est la raison pour laquelle l’ UFC considère que l’élection présidentielle doit être reprise avant ou en même temps que les élections législatives et ce dans les trois ou six mois à venir.

L’ UFC trouve que la proposition du Chef de l’ Etat de ne plus se représenter à la fin de son mandat illégal actuel est inacceptable et ne constitue pas de sa part une concession susceptible d’aider à résoudre la crise. Le Chef de l’ Etat porte l’entière responsabilité du refus de l’offre faite par les facilitateurs.

L’ UFC affirme que la paix sociale et la cohésion nationale que recherche le peuple togolais ne peuvent se réaliser dans ces conditions.

Fait à Lomé, le 26 juillet 1999
Pour le Bureau National,
Le Secrétaire Général Jean-Pierre FABRE

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)