Droits de l’homme

Présidentielle 2010 et Impunité au Togo : Faure entre l’enclume et le marteau

par Forum de la Semaine (Togo) , le 19 mars 2008, publié sur ufctogo.com

 

A deux ans de la présidentielle de 2010, la classe politique togolaise et la communauté internationale s’inquiètent des manœuvres dilatoires du pouvoir togolais dans la résolution de la question de l’impunité.

Depuis donc trois ans qu’il est aux commandes du pays, les déclarations de bonnes intentions de Faure en ce qui concerne ce sujet peinent à se concrétiser. Même la fameuse commission Vérité et Réconciliation taillée sur mesure pour noyer les massacres d’Avril 2005 dans le rétroviseur de l’histoire sous prétexte que c’est depuis 1958 que le Togo connaît des violences électorales, semble avoir du plomb dans l’aile. La dernière cérémonie de son installation a été reportée sine die sans aucune raison officielle. Des sources généralement bien informées indiquent de profondes divergences entre les tenants du pouvoir sur cette question surtout que les auteurs, les commanditaires et les bénéficiaires se trouvent dans le sérail du pouvoir. Faure va-t-il scier la branche sur laquelle il est juché au point de se faire hara-kiri ? C’est le dilemme auquel il fait face actuellement, surtout que dans son propre camp il ne fait plus vraiment l’unanimité !

Mais il doit aussi savoir que la responsabilité ne se partage pas. Il a donc le choix entre livrer les auteurs des massacres d’avril 2005 ou se livrer lui-même. Dans tous les cas, et selon certaines informations, les Nations Unies s’inquièteraient sérieusement de la lenteur que prennent les choses et seraient décidées à prendre le taureau par les cornes. Une source contactée à l’ONU estime que la prochaine élection présidentielle ne pourrait être organisée dans la sérénité si les auteurs des crimes d’avril-mai 2005 continuent par arpenter tranquillement les rues au su et au vu des victimes. Il est donc urgent de régler rapidement cette question cruciale afin que le Togo ne sombre plus dans la violence. La balle est désormais dans le camp du pouvoir mais pour Faure Gnassingbé, c’est sa propre survie qui en dépend. Pourra-t-il continuer par se dérober à cette responsabilité ? Les jours à venir nous le diront. Pour l’heure, il est entre l’enclume et le marteau ; comme quoi, il faut toujours être responsable des actes qu’on pose ou que des gens ont posés en votre nom.

F.S.

 

© Copyright Forum de la Semaine (Togo) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
29 juin 2017
Lomé 26°C (à 09h)