Dossier

Présidentielle 2005 : les mécanismes de la fraude

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 26 avril 2005, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 2.3 ko

Au Togo, le premier mécanisme de la fraude électorale se situe dans le tripatouillage de la liste électorale, notamment dans les opérations de révision des listes et de distribution des cartes d’électeurs. C’est surtout en amont du processus électoral que se décide l’élection du Président de la République. En fait, tout est joué d’avance et aller voter dans ces circonstances n’est qu’un leurre, une manière de légitimer des fraudes.

En effet, la mascarade électorale est patente à la lumière des éléments suivants :

1- Le déséquilibre géographique dans la distribution des cartes électorales


Selon les chiffres officiels transmis le 08 avril 2005 par le Ministre de l’intérieur à la CENI, la proportion des électeurs ayant obtenu leurs cartes d’électeurs a été très élevée dans les fiefs du pouvoir(92,33% dans la région de Kara, 74,83% dans la région centrale) alors qu’elle est très faible dans les localités votant en faveur de l’opposition ( 21% dans la préfecture de l’Ogou, 16% dans la préfecture de l’Est-Mono, 40% dans la région des plateaux, 41% dans la commune de Lomé) Voir le Tableau 1

Cette pratique de trucage du fichier électoral n’est guère différente de celles utilisées lors des scrutins présidentiels de 1993, 1998 et 2003.

En effet, à la lumière du Tableau 1, on constate que le nombre de nouveaux inscrits est plus important dans les fiefs électoraux du RPT. Cette méthode vise à amoindrir le déséquilibre électoral de ces localités moins peuplées par rapport aux bastions de l’opposition


Malgré le gonflage des listes par endroits dans la région septentrionale et le dégonflage au sud surtout à Lomé, le nombre d’inscrits dans les régions maritime, Plateaux et Lomé Commune est de 1.964.872 contre 1.258.481 dans les régions centrales, Kara et Savane. La différence fait donc 706.391 inscrits. Pour réduire à néant cette différence, on fait donc en sorte qu’il y ait peu d’électeurs dans les fiefs de l’opposition et beaucoup dans les localités où le RPT l’emporte. Voir le Tableau 3

Bien qu’on ait diminué le nombre d’inscrits dans Lomé, la tendance n’a pas été renversée. Lomé qui fait le tiers de la population togolaise constitue un cauchemar pour le pouvoir RPT parce que c’est la capitale bastion de l’opposition. Ainsi, l’Administration électorale a tout fait pour éviter que le peuple de Lomé ne puisse pas voter en nombre.

En 2003, le pouvoir en place a empêché 334.591 citoyens de voter à Lomé. Seulement 178.204 ont pu voter sur les 512.795. Soit un taux de participation de 34,75% alors qu’il n’y a pas eu boycott.

Dans la préfecture du Golfe aussi, on a empêché le vote de près de 92.706 citoyens. Malgré tout cela, on a dû jongler avec de faux résultats pour donner la victoire au candidat du RPT.

Cette année, avec la désignation du candidat unique de l’opposition, la mobilisation était telle que le pouvoir était inquiète et a multiplié les manœuvres grossières pour tripatouiller le ficiher électoral et organiser la rétention des cartes électorales. On s’est rendu compte que si on faisait inscrire dans la région maritime tous ceux que depuis plusieurs années on empêche de voter en plus des citoyens ayant l’âge de 18 ans, l’opposition ferait un raz-de-marée. C’est pourquoi tout fut mis en œuvre pour que le nombre de votants soit réduit dans la région maritime, surtout dans Lomé Commune.
Il fut ainsi décidé par le pouvoir en complicité avec la Présidente de la CENI ( rappelons que la CENI comporte 13 membres et que 9 sont du pouvoir. Et selon la loi électorale, elle peut fonctionner à la majorité) qu’il n’y aurait pas plus d’un tiers qui pourront voter le jour du scrutin.

En plus du refus d’inscrire des Togolais et de remettre des cartes d’électeurs à de nombreux citoyens, une autre magouille programmée consiste à retarder l’ouverture des bureaux de vote et à substituer des listes électorales à d’autres. Ainsi, à Bè Kpota, Akodessewa, Adamavo, on peut envoyer des listes de Kévé ou de Vogan et vice-versa pour empêcher les détenteurs de carte de voter.

2- Les divergences entre le chiffre de la population et celui de la population électorale

Rappelons que le dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) date de novembre 1981, et la population togolaise était de 2 719 600 habitants. Les résultats des travaux de cartographie du RGPH effectués en 1997 estimait cette population à 4 269 500 habitants.

Par ailleurs, selon les estimations de la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale (DGSCN), la population togolaise est estimée à 4 970 000 habitants en 2003. En 2004, l’estimation est de 5.090.000 habitants. Cet organisme officiel estimait la population togolaise est à 5.212.000 habitants, en 2005. Sa composition par sexe est de 51% de femmes et 49% d’hommes.

La structure par âge indique que pour l’ensemble du pays, la population âgée de 18 et plus, c’est-à-dire en âge de voter, représente 49,98% de la population totale.

Telles sont les données tangibles sur lesquelles l’administration électorale devrait se baser pour réaliser le fichier électoral.


Or, si on compare les données de la population fournies par l’organisme officiel,(corroborées par les données du PNUD), et les informations communiquées par l’Administration électorale, on remarque que le nombre d’électeurs dépasse la population totale. Voir le Tableau 2

Compte tenu des éléments avancés, les conditions d’un scrutin transparent n étaient pas réunis à l’ouverture des opérations de vote Voir répertoire synthétique des anomalies constatées depuis ce matin. Ces constats sont en outre contenues dans la « Rapport de la mission exploratoire de la Francophonie ». Les observateurs de la francophonie qui ont séjourné du Togo, du 29 mars au 1er avril 2005 notent dans leurs conclusions que :

« les difficultés apparues depuis les accords du 28 février 2005, liées essentiellement au délai court pour l’organisation du scrutin, à la révision des listes électorales et à la distribution des cartes d’électeurs, réalisées dans des conditions peu rassurantes, donnent à conclure qu’une élection tenue dans un tel contexte ne saurait revêtir tous les attributs d’un processus électoral honnête crédible et transparent. Ces problèmes, ainsi que celui relatif à la sécurité des citoyens et du scrutin lui-même, font également penser que les éléments essentiels pour la contestation des résultats, et par conséquent pour d’éventuels troubles, sont réunis.

Le climat électoral global n’est donc pas serein et les protagonistes eux-mêmes ne cachent pas leur scepticisme quant à l’issue apaisée des élections.

La mission a pu observer que la communauté internationale semble de moins en moins unanime sur la manière de conduire le processus.

Dans ces circonstance, où le report des élections parait peu probable, il serait périlleux pour la Francophonie (OIF) de déployer une mission d’observation à l’occasion de l’élection du 24 avril 2005. Car, outre la sécurité des observateurs qui pourrait être mise en péril, la crédibilité même de l’Organisation pourrait en être affectée, à moins qu’elle ne soit prête à envisager que le rapport qui serait produit au terme de cette mission d’observation soit négatif, ce qui pourrait avoir pour effet d’exacerber les tensions déjà très grandes dans ce pays. »

Tableau 1 - Distribution des cartes électorales - Retourner à l’article

REGIONSPréfecturesCartes infor-matisées reçuesCartes infor-matisées dis-tribuéesNlles inscrip-tionsCartes vierges reçuesElec-teurs radiésTaux de distri-butionCartes res-tantes
SAVANES OTI 74460 66792 12376 13464 3150 80.00% 7668
  ANDJOUARE 34678 24612 7708 7708 3282 70.97% 10056
  KPENDJAL 56447           56447
  TONE 153203 61854 12299 12856 2311 40.37 91353
TOTAL SAVANE   318788 153258 32383 34028 8743 48.07% 165524
                 
KARA ASSOLI 30568 23900 7472 7472 1000 78.19% 6668
  BASSAR 80816 67477 7978 11552 3177 71.09% 13339
  DANKPEN 62619 61079 8187 9330 3177 96.51% 1540
  KERAN 38381 33779 8529 7028 2080 88.01% 4602
  KOZAH 192870 184404 29790 29790 1074 95.61% 1901
  BINAH 61841 56350 7729 7754 1252 97.83% 5491
  DOUFELGOU 67169 66310 9558 7920 218 96.72% 859
TOTAL KARA   534264 493299 79243 80846 11978 92.33% 34400
                 
CENTRALE BLITTA 79183 72757 6886 12146 1932 91.88% 6426
  TCHAMBA 59593 32701 9474 9474 3254 54.87% 26892
  SOTOUBOUA 142257 141446 22900 16449 483 99.43% 811
  TCHAOUDJO 124396 56497 19889 17682 6861 45.42% 59432
TOTAL CENTRALE   405429 303401 59149 55751 12530 74.83% 93561
                 
PLATEAU AGOU 52451 18234 7675 7675 1951 0,00% 52388
  EST-MONO 55503 8892 1179 1424 220 10.02% 46611
  MOYEN-MONO 36443 25696 3495 0 843 70.51% 11420
  HAHO 113358 73575 14304 18123 7306 64.90% 39783
  KLOTO 135478 75938 25527 28828 9993 64.80% 49876
  OGOU 147025 31111 22010 19593 8586 21.16% 115914
  WAWA 115539 48944 9956 10798 4514 42.36% 66595
  DANYI 27318 17041 3670 3909 1699 62.38% 9323
  AMOU 73807 4784 1521 1532 912 6.48% 3211
TOTAL PLATEAU   756922 304215 89337 91882 36024 40.19% 452707
                 
MARITIME YOTO 92017 97690 13420 14860 7053 72,56% 24327
  VO 105466 20712 5381 5385 2555 58,07% 83854
  LACS 119997 39184 10994 9898 5527 32,65% 80813
  ZIO 130739 88201 14388 17400 7101 67,77% 41938
  GOLFE 199389 104088 29687 29687 2512 53,55% 84401
  AVE 49047 39464 4209 7446 1053 76,21% 9583
  Sous-Total MARITIME 696655 389339 78079 84676 25801 51,82% 324916
  LOME COMMUNE 512795 210984 93234 105214 4841 41,14% 301811
TOTAL MARITIME   1209450 600323 171313 189890 30642 92,96% 626727
                 
TOTAL GENERAL   3223353 1825392 429415 452397 99923 56,63% 1389494

Tableau 2 - Comparaison inscrits / population estimée plus de 15 ans - Retourner à l’article

Préfec-turesVillesPopu-lation totale en 2002 (1)Popu-lation estimée en 2005 (2)Esti-mation popu-lation de + de 15 ans (3)Inscrits sur listes électo-rales en 2003 (4)Inscrits sur listes électo-rales en 2005 (4)Ratio inscrits / popu-lation Ratio inscrits / popu-lation de + de 15 ansEsti-mation à minima électeurs fictifs (5)
                   
REGION MARITIME   2040000 2196857 1245618 1204950 1348601 61,4% 108,3% 102983
COMMUNE DE LOME   800000 861513 488478 512795 601188 69,8% 123,1% 112710
GOLFE (Sans Lomé) Golfe Urbain 337000 362912 205771 199389 226564 62,4% 110,1% 20793
LACS Aného 218000 234762 133110 119997 125464 53,4% 94,3% -7646
VO Vogan 209000 225070 127615 101566 107392 47,7% 84,2% -20223
YOTO Tabligbo 148000 159380 90368 92017 98384 61,7% 108,9% 8016
ZIO Tsévié 243000 261684 148375 130139 137406 52,5% 92,6% -10969
AVE Kévé 85000 91536 51901 49047 52203 57,0% 100,6% 302
                   
REGION DES PLATEAUX   1116000 1201810 681426 756922 810235 67,4% 118,9% 128809
OGOU Atakpamé 246000 264915 150207 147025 160449 60,6% 106,8% 10242
EST-MONO Elavagnon 74000 79690 45184 55503 56462 70,9% 125,0% 11278
AMOU Amlamé 93000 100151 56786 73807 74416 74,3% 131,0% 17630
WAWA Badou 151000 162610 92200 115539 120981 74,4% 131,2% 28781
DANYI Apeyémé 40000 43076 24424 27318 29289 68,0% 119,9% 4865
KLOTO Kpalimé 179000 192763 109297 135478 151012 78,3% 138,2% 41715
AGOU Gadzepé 82000 88305 50069 52451 58175 65,9% 116,2% 8106
HAHO Notsé 181000 194917 110518 113358 120356 61,7% 108,9% 9838
MOYEN-MONO Tohoun 70000 75382 42742 36443 39095 51,9% 91,5% -3647
                   
REGION CENTRALE   474000 510446 289423 405429 452042 88,6% 156,2% 162619
TCHAOUDJO Sokodé 161000 173379 98306 124396 137418 79,3% 139,8% 39112
TCHAMBA Tchamba 78000 83997 47627 59593 65813 78,4% 138,2% 18186
SOTOUBOUA Sotouboua 131000 141073 79988 142257 164674 116,7% 205,9% 84686
BLITTA Blitta Gare 104000 111997 63502 79183 84137 75,1% 132,5% 20,635
                   
REGION DE LA KARA   640000 689210 390782 534264 599539 87,0% 153,4% 208757
KOZAH Kara 205000 220763 125172 192870 221586 100,4% 177,0% 96414
BINAH Pagouda 63000 67844 38468 61841 68318 100,7% 177,6% 29850
ASSOLI Bafilo 50000 53845 30530 30568 37040 68,8% 121,3% 6510
BASSAR Bassar 101000 108766 61670 80816 85617 78,7% 138,8% 23947
DANKPEN Guerin-Kouka 72000 77536 43963 62619 67629 87,2% 153,8% 23666
DOUFELGOU Niamtougou 81000 87228 49458 67169 76509 87,7% 154,7% 27051
KERAN Kande 68000 73229 41521 38381 42840 58,5% 103,2% 1319
                   
REGION DES SAVANES   584000 628904 356589 318788 342428 54,4% 96,0% -14161
TONE Dapaong 257000 276761 156923 153203 163191 59,0% 104,0% 6268
TANDJOARE Tandjoare 86000 92613 52511 34678 39104 42,2% 74,5% -13407
KPENDJAL Mandouri 112000 120612 68387 56447 56447 46,8% 82,5% -11940
OTI Mango 129000 138919 78767 74460 83686 60,2% 106,2% 4919
                   
ENSEMBLE DU PAYS   4854000 5227227 2963838 3220353 3552845 68,0% 119,9% 589007
                TAUX 16,6%

Rapport PNUD 2003 : Tendances démographiques Togo
- Population totale (en millions) en 2000 : 4,5
- Population totale (en millions) en 2015 : 6,6
- Population de moins de 15 ans (en % du total) en 2000 : 44,3%
- Population de moins de 15 ans (en % du total) en 2015 : 41,2%
- Taux de croissance démographique (%) 2000-2015 : 2,5

- (1) : Source : Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale
- (2) : taux de croissance de 2,5% par an selon données PNUD 2003
- (3) : estimation population de moins de 15 ans selon extrapolation données PNUD 2003
- (4) : données Ministre de l’intérieur du 7 avril 2005
- (5) : différence (4) - (3) les valeurs négatives de six préfectures ont été laissées car existe une possibilité de transfert d’électeurs

Tableau 3 - Fichier électoral 2005 - Retourner à l’article

RégionsPréfecturesFichier 2003Nouvelles Inscription 2005Radiations 2005Fichiers Révisés 2005
           
SAVANES   318788 32383 8743 342428
  Oti 74460 12376 3150 83686
  Tandjouaré 34678 7708 3282 39104
  Kpandja 56447     56447
  Tone 153203 12299 2311 163191
           
KARA   534264 77253 11978 599539
  Assoli 30568 7472 1000 37040
  Bassar 80816 7978 3177 85617
  Dankpan 62619 8187 3177 67629
  Kéran 38381 6539 2080 42840
  Kozah 192870 29790 1074 221586
  Binah 61841 7729 1252 68318
  Doufelgou 67169 9558 218 76509
           
CENTRALE   405429 59149 12536 452042
  Blitta 79183 8886 1932 84137
  Tchamba 59593 9474 3254 65813
  Sotouboua 142257 22800 403 164674
  Tchaoudjo 124396 19889 6867 137418
           
PLATEAUX   756922 89337 36024 810235
  Agou 52451 7675 1951 58175
  Est Mono 55503 1179 220 56462
  Moyen Mono 36443 3495 843 39095
  Haho 113358 14304 7306 120358
  Kloto 135478 25527 9993 151012
  Ogou 147025 22010 8586 160449
  Wawa 115539 9956 4514 120981
  Danyi 27318 3670 1699 29289
  Amou 73807 1521 912 74416
           
MARITIME   695155 78059 25801 747413
  Yoto 92017 13420 7053 98384
  Yo 101566 5361 2555 107392
  Lacs 119997 10994 5527 125464
  Zio 130139 14368 7101 137406
  Golfe 199369 29687 2512 226564
  Avé 49047 4209 1053 52203
           
LOME   512795 93234 4841 601188
  Lomé Commune 512795 93234 4841 601188
           
TOTAL GENERAL   3223353 429415 99923 3552845

 

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)