RPT

Pour avoir rendu visite à Agbéyomé Kodjo, le délégué national de la JRPT est sanctionné

par Diastode , le 22 mars 2003, publié sur ufctogo.com

 

M. Essodong Manu Atcholé, Délégué national de la JRPT, a été exclu du Bureau national de la Jeunesse du Rassemblement du peuple togolais (JRPT - branche regroupant les jeunes du parti au pouvoir) ce 17 mars 2003. La décision a été prise par le Sécretaire général du RPT, l’actuel Premier Ministre M. Koffi Sama.

D’après les informations que nous avons recueillies près de sources proches du parti, il est reproché à M. Atcholé d’avoir profité d’une escale à Paris d’une délégation qui se rendait en Chine à laquelle il faisait partie et qui était conduite par le Ministre de l’Agriculture, de l’Artisanat et de la Pêche, M. Bamnante Komikpine pour rencontrer en secret, l’ancien Premier Ministre Agbéyomé Kodjo, aujourd’hui en exil à Paris.

Ce geste considéré comme de "l’entrisme" et de "l’intelligence avec l’ennemi" par les tenants de l’ordre ancien, a été très mal digéré par le Président Eyadèma et certains caciques dans son entourage, qui ont décidé de l’exclure pour le remplacer par M. Dominique Bégbessou, qui était précédemment Commissaire national aux relations extérieures de la JRPT et Président du "Mouvement génération Eyadèma".

Cet événement est symptomatique à plus d’un titre et prouve ce qu’ont dit et répété Agbéyomé Kodjo et Péré Dahuku, qu’il y a beaucoup de militants au sein du RPT qui ont le désir du changement et qui épousent les idées de changement prônées par eux et qui ont valu leur exclusion et des menaces à leur encontre, mais qui craignent la foudre du pouvoir.

Maurice Dahuku Péré, ancien Président de l’Assemblée nationale, a été exclu du RPT, en même temps que Agbéyomé Kodjo pour avoir émis, dans une lettre envoyée à ses collègues du Comité central du parti, des critiques en vue d’amener du renouveau au sein du parti. Il fut soutenu part l’ancien Premier Ministre qui, dans un violent diatribe contenu dans un document de 14 pages, avait dénoncé avec véhémence, les dérives totalitaires et arbitraires qui ont cours au sein du parti. Ils ont été suivis dans leur exclusion par l’ancienne Ministre des Affaires sociales, Mme Adaoutéma Philomène, exclue pour avoir proposé de soumettre à Eyadèma dans une motion que les femmes du RPT regroupées au sein de l’Union nationale des femmes du Togo(UNFT) allaient lire, des doléances concernant les conditions misérables de la femme togolaise.

Commentaires d’un leader de l’opposition : "les rats quittent le navire." Qui dit mieux ?

Diastode

 

© Copyright Diastode - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
30 mai 2017
Lomé 27°C (à 08h)