Mondialisation

Ouverture du forum social mondial : les délégués africains muets comme des carpes

par Wal Fadjri (Sénégal) , le 19 janvier 2004, publié sur ufctogo.com

Les quatre cents délégués africains présents à Bombay pour les besoins du 4e Forum social mondial (du 16 au 21 janvier prochain) ne se sont pas encore manifestés.

 

Pire, ils sont restés invisibles, vendredi dernier, pendant la cérémonie d’ouverture. Si ce n’était pas les danseurs sud-africains du Siwela Sonke Dance Theater qui ont produit une prestation, on aurait cru que l’Afrique est absente du forum qui est une tribune des altermondialistes.

Dans l’espace du site où se tient le Forum social mondial, alors que toutes les causes tentaient de faire entendre leurs voix, pas un mot, pas un slogan, pas une pancarte sur les préoccupations africaines. Les délégués africains étaient muets comme des carpes. De la dette qui étrangle l’Afrique, du commerce inéquitable, du sida qui ravage des peuples du continent, de la guerre qui embrase plusieurs parties de l’Afrique, pas un mot de nos représentants. Ils s’étaient fondus, éparpillés, dilués dans la marée humaine. Sans cohésion. Les organisations de la société civile africaine qui sont promptes à tirer sur nos dirigeants, devront revoir leur copie. D’autant plus que, dopée par l’échec en septembre dernier du sommet de l’Organisation mondiale du commerce à Cancun, la mouvance altermondialiste africaine devra, à l’occasion du Forum social mondial de Bombay, élever d’un cran son combat contre la mondialisation libérale. La mobilisation dont les organisations de la société civile africaine avaient fait montre aux côtés des organisations soeurs des pays en voie de développement n’avait-elle pas été payante lors du dernier sommet de l’Omc.

Le sommet de Cancun avait vu la fronde d’un groupe de 22 pays émergents ou en voie de développement, coalisés pour l’occasion et soutenus par le mouvement social international, dont le credo est de s’opposer à la domination économique des pays développés. La rupture du dialogue entre Nord et Sud à Cancun a certes porté un rude coup à la crédibilité du système commercial international. Cependant, rien est encore perdu à Bombay. En effet, pour harmoniser les différentes positions sur la question, l’Afrique devait officiellement entrer en scène, hier, avec un séminaire sur le Forum social africain. En plus, une conférence est prévue, aujourd’hui, sur les relations entre les mouvements sociaux africains, asiatiques et latino-américains. Sans doute, ce sera l’occasion, pour le mouvement social africain, d’articuler son action à celle des altermondialistes de ces continents, pour une meilleure défense de leurs intérêts communs. (Source : correspondants Panos-Afrique à Bombay)

J. Mbengue - Wal Fadjri (Dakar)

 

© Copyright Wal Fadjri (Sénégal) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
22 octobre 2017
Lomé 28°C (à 18h)