Communiqué

On ne joue pas impunément avec la vie de tout un peuple !

par UFC , le 31 juillet 2008, publié sur ufctogo.com
Photo /

 

Après plus de quarante années d’efforts et de sacrifices consentis par le peuple togolais pour le développement, le régime RPT a fait du Togo un pays en ruines où plus de 80% de la population vivent en dessous du seuil de la pauvreté avec des infrastructures, en l’occurrence les secteurs des routes, dans un état de délabrement indescriptible ne répondant plus aux besoins nationaux..

Plus aucun entretien d’infrastructures n’est assuré. Pourtant, les pouvoirs publics mobilisent des ressources importantes qu’il aurait suffi de ramener dans les circuits budgétaires légaux et d’affecter rationnellement aux actions de développement du pays, sous le contrôle efficace d’institutions crédibles.

La situation de précarité et de déliquescence totale que connaît notre pays, s’est considérablement aggravée avec la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité, la récente augmentation inexplicable du prix du ciment, et les inondations consécutives aux pluies diluviennes qui s’abattent sur plusieurs localités du pays.

Les inondations de cette année ont affecté la Commune de Lomé, les préfectures de l’Ogou, du Haho, du Zio, de l’Avé, de Yoto, de Vo, du Golfe, détruit à ce jour une dizaine de ponts, des habitations, des cultures et occasionné des pertes en vies humaines.

Le Président National de l’Union des Forces de Changement, M. Gilchrist Olympio, compatit aux douleurs des populations sinistrées et leur exprime la sympathie de l’UFC.

Face à cette catastrophe, le gouvernement s’agite de conseil des ministres en conseil des ministres, s’employant à émouvoir la communauté internationale dont il attend des ressources qui, en l’absence de tout contrôle institutionnel, seront détournées et dilapidées en toute impunité.

Pourtant l’UFC n’a de cesse d’appeler les autorités togolaises à leurs responsabilités.

Ainsi, lorsque le 17 Décembre 2007, devant l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre a présenté, en guise de programme de gouvernement, un catalogue de bonnes intentions censé affranchir notre pays des dérives aux plans politique, économique et social, le Groupe parlementaire UFC avait relevé que ce catalogue est vide des véritables préoccupations des populations togolaises.

Par ailleurs, le 31 Décembre 2007, le Groupe parlementaire UFC s’est abstenu d’apporter sa caution à la loi de finances de la gestion 2008 parce qu’elle expose les recettes de l’Etat à la gabegie et aux détournements, et consacre d’importantes ressources à des dépenses fantaisistes.

Les tragédies que vivent à l’heure actuelle nos compatriotes abandonnés et livrés à eux-mêmes, démontrent de façon patente à quel point des choix budgétaires désastreux privent l’Etat de moyens propres à faire face aux situations d’urgence des populations en détresse, sinistrées et endeuillées et à leurs besoins réels.

Ensemble avec les populations togolaises, ruinées et meurtries, l’UFC dénonce et condamne fermement l’inconséquence et l’incurie du gouvernement RPT, seul responsable de la déchéance du pays aux plans politique, économique et social.

C’est le lieu de rappeler que le 2ème Congrès ordinaire de l’UFC a pris une recommandation demandant au gouvernement de se ressaisir pour initier des actions urgentes et hardies en vue d’atténuer les souffrances des populations togolaises.

Après plus de quarante années d’improvisation, d’amateurisme, de gabegie et de violations massives des droits humains, sans aucune perspective ni de projet de société, il est temps que le régime RPT reconnaisse son incapacité à diriger ce pays et s’efface. En conséquence, l’UFC demande la démission pure et simple du gouvernement actuel.

Fait à Lomé, le 31 Juillet 2008

Pour le Bureau National
Le Vice-Président
Patrick Lawson

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
18 décembre 2017
Lomé 31°C (à 16h)