Tété GODWIN

Nous vaincrons parce que notre cause est juste !

par Tété GODWIN , le 12 avril 1999, publié sur ufctogo.com

 

Peuple Togolais, le 21 juin 1998, sous l’égide de la Communauté Européenne, tu as littéralement laminé le régime néocolonial, militaro-dictatorial de M. Gnassingbé EYADÉMA. Tu as radicalement répudié ce régime vermoulu et moribond de presque trente deux ans. Tu as, sans ambiguïté, plébiscité M. Gilchrist Sylvanus OLYMPIO.

Mais, comme on le craignait, l’indécrottable autocrate Gnassingbé EYADÉMA s’est, encore une fois, autoproclamé "Président" de la Terre de nos aïeux. Que faire alors ? Supporter, une fois de plus, cette forfaiture les bras croisés ? Question éternelle de tous les combattants de la liberté... Le philosophe anglais Francis BACON aimait à dire : "Un problème bien posé est à moitié résolu". Essayons donc de poser correctement notre problématique de l’heure.

- 1. Il ne fait plus l’ombre d’un doute, que l’obstacle principal au progrès de notre patrie, c’est Gnassingbé EYADÉMA et son système de gouvernement. D’où la nécessité pour nous de nous concentrer sur la liquidation sans appel de ce système comme objectif fondamental. Et, puisque, Peuple Togolais, toi-même tu as si clairement, le 21 juin 1998, jeté le dévolu sur Gilchrist S. OLYMPIO pour remplacer l’autocrate que tu as vomi, il nous appartient de tout mettre en oeuvre afin que ta volonté soit acceptée par le monde entier...

- 2. Nous avons, dressée en face de nous, une force matérielle brute, prête à nous écraser comme un rouleau compresseur. Or, la force matérielle brute ne peut être abattue que par la force matérielle brute dont nous ne disposons pas. Mais nos cerveaux mobilisés, rassemblés, conjugués, deviendront, eux aussi, une force, non pas brute, mais subtile, spirituelle, aussi redoutable et efficiente que la force brute de l’illégitime dictateur...

- 3. Il s’ensuit que nous nous devons de mobiliser et de mettre ensemble nos matières grises, toutes les ressources imaginatives dont la Nature nous a dotés. A l’instar de nos Anciens durant leur longue marche à l’indépendance (1945-1960). Formons une banque d’idées audacieuses et militantes, pour forcer la main de l’autocrate d’un âge révolu : Gnassingbé EYADÉMA. Et ce, sur la base et dans le cadre du Communiqué-conjoint en date du 24 juin 1998, des candidats de l’UFC (Gilchrist S. LYMPIO), du CAR (Yaovi AGBOYIBO), du PDR (Zarifou AYÉVA) et de la CDPA (Léopold M. GNININVI) : " Les signataires du présent communiqué s’élèvent énergiquement contre ce nouveau coup d’Etat contre le Peuple Togolais. Ils s’y opposent de toute leur force. "Ils lancent un appel pressant à toute la population afin qu’elle se mobilise pour faire échec à ce coup de force par la désobéissance civile et par l’organisation de manifestations publiques sur toute l’entendue du territoire à compter de ce jour."

- 4. Notre Constitution du 14 octobre 1992 nous en donne le droit, qui stipule en son article 150 : "En cas de coup d’Etat, ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. "Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs."

- 5. Nos actions politiques devraient toujours s’avérer intelligentes, novatrices, diversifiées. Elles devraient être toujours suffisamment fines pour éviter de servir d’alibis à la mise à exécution des plans machiavéliques concoctés de vieille date par les tenants de l’ordre décadent... Nos actions politiques devraient toujours être assez réalistes pour ne pas pénaliser outre mesure les simples gens de notre pays, comme c’est d’ailleurs le cas jusqu’à présent...

- 6. A cet égard, nous de la diaspora togolaise saluons respectueusement le courage moral et physique de nos compatriotes qui se battent si admirablement sur le terrain, à leurs risques et périls. Nous rendons hommage à la détermination, à l’abnégation, à la discipline du brave peuple togolais. Nous le félicitons, le remercions et l’exhortons à persévérer dans la voie de la Dignité qu’il a lui-même choisie. Car, dans toute l’Histoire de l’Humanité, nul peuple assujetti ne s’est jamais, au grand jamais libéré de l’esclavage sans avoir consenti des sacrifices...

PEUPLE TOGOLAIS ! DE L’AUDACE ! ENCORE DE L’AUDACE ! TOUJOURS DE L’AUDACE ! NOUS VAINCRONS PARCE QUE NOTRE CAUSE EST JUSTE !

Paris, le 12/04/99
Godwin TÉTÉ

 

© Copyright Tété GODWIN

Articles suivants

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 26°C (à 06h)