Opinion

Ne soyons pas plus royalistes que le roi

par Elliott OHIN , le 5 avril 2003, publié sur ufctogo.com

 

D’une façon triviale, la démocratie, c’est le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple.
Ce qui en clair veut dire que la souveraineté appartient uniquement au peuple et seul ce peuple a le pouvoir de choisir ses gouvernants. Il est donc très surprenant de lire des propos des soit disant démocrates qui veulent choisir à la place du peuple celui qui doit remplacer le dictateur.

Que nous ne soyons pas d’accord pour tel ou tel candidat potentiel, c’est notre droit de le faire savoir et de choisir celui qui nous semble le plus apte pour libérer notre pays. Mais, en aucun cas, nous ne pouvons pas lutter pour instaurer la démocratie tout en voulant imposer un candidat unique de l’opposition sans l’aval du peuple souverain. La démocratie exige de nous de nous battre plutôt pour que tous ceux qui veulent être candidats aux élections soient libres de se présenter devant le seul juge qu’est le peuple. Au Togo nous avons plusieurs partis dits d’opposition donc plusieurs approches pour atteindre la démocratie, laissons notre peuple choisir l’approche qui lui parait la plus appropriée avec l’homme qu’il faut. Si la finalité de tous partis politiques est la conquête du pouvoir d’Etat, nous pouvons en déduire que la vie politique est placée sous le signe de la pluralité. Luttons donc pour instaurer cette pluralité dans une transparence totale. La démocratie a ses règles qui ne peuvent être contournées. A ceux qui veulent travestir notre démocratie en imposant un président au peuple à la place du dictateur tout en faisant croire que cette imposition nous évitera leur imaginaire guerre civile, à ceux la, je leur dis qu’ils préparent plutôt la guerre civile par ce biais. La guerre civile ne peut être évitée que par le libre choix du peuple de ses dirigeants. Les règles de la démocratie pratiquées avec succès dans plusieurs pays de notre planète ne peuvent pas être différentes pour le Togo. La guerre civile a souvent eu pour origine le non-respect de ce libre choix du peuple et tous ceux qui prétendent le contraire sont des oiseaux de mauvais augure pour la terre de nos aïeux.

Nous ne pouvons pas lutter pour la démocratie en faussant délibérément les règles de base de cette démocratie pour faire plaisir a Eyadéma ou pour des raisons purement partisanes. Il ne peut jamais avoir un terrain d’entente entre la démocratie et l’autocratie, la démocratie ne peut s’installer que sur les ruines de l’autocratie. Il n’y a pas de politique sans débat, ni débat sans liberté totale des hommes de débattre. Débattons mais n’imposons pas notre choix au peuple et ne nous laissons pas imposer quoique ce soit par qui que ce soit, c’est la seule voie pour éviter ce spectre de la guerre civile.

Elliott Ohin U.S.A.

 

© Copyright Elliott OHIN

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
17 octobre 2017
Lomé 31°C (à 16h)