Togo

Mise en alerte des troupes françaises aux alentours du Togo

par Associated Press (AP) , le 6 février 2005, publié sur ufctogo.com

 

PARIS (AP) — La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a annoncé dimanche soir que la France avait mis « ses troupes en alerte » afin d’intervenir « si besoin en était » pour protéger les 2.500 Français vivant au Togo.
« Il n’y a pas de menace particulière, mais nous sommes vigilants », a déclaré Michèle Alliot-Marie lors du « Grand Rendez-Vous » sur Europe-1.
« Il y a 2.500 Français au Togo : pour cette raison, nous avons mis nos troupes en alerte si besoin en était », a-t-elle précisé. Il s’agit de « forces qui sont aux alentours et qui pourraient avoir besoin d’intervenir pour protéger nos compatriotes ».
« Nous espérons que la sagesse prévaudra et que les choses vont rentrer dans l’ordre », a souhaité Michèle Alliot-Marie, notant que « le calme règne à Lomé ».
Après le décès du président togolais Gnassingbé Eyadéma, remplacé par son fils par l’armée au mépris de la constitution, Michèle Alliot-Marie a rappelé que la France a « fait savoir que le temps des coups d’Etat est terminé en Afrique ».

« Il y a une Constitution au Togo, elle doit être respectée », a-t-elle insisté. « Elle prévoit que c’est le président de l’Assemblée nationale du Togo assure l’intérim ».

D’autre part, elle « prévoit qu’il y ait des élections dans les deux mois », a poursuivi la ministre française de la Défense. « Ces élections doivent avoir lieu et les Togolais decideront par eux-mêmes qui doit être leur chef d’Etat ».

AP

 

© Copyright Associated Press (AP) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
23 septembre 2017
Lomé 27°C (à 19h)