Voeux

Message du Président de l’UFC, Monsieur Gilchrist Olympio

par UFC , le 25 décembre 2005, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 6.7 ko

Mes chers compatriotes,

L’année qui s’achève a été une année de graves tragédies et de profondes frustrations pour le peuple togolais souverain. En effet, à la vacance du pouvoir en Février 2005, un coup d’Etat grotesque a été perpétré avec la complicité active du gouvernement, de l’assemblée monocolore, de la cour constitutionnelle et de la HAAC. Le processus électoral qui a suivi, s’est, en dépit de tout bon sens, engagé dans la précipitation et en marge de la légalité : il a été couronné par un hold-up tout aussi grotesque, dont les images ont fait le tour du monde. Une répression sauvage s’est abattue sur les populations aux mains nues qui dénonçaient la forfaiture et l’imposture. Un climat de terreur généralisée fut imposé à tout le pays.

Ces développements calamiteux ont malheureusement coûté la vie à près d’un millier de togolais, jeté sur les routes de l’exil, des dizaine de milliers de réfugiés, et fait des milliers de déplacés, de blessés et de mutilés, sans compter les destructions de biens, notamment, de domiciles. Notre pays, n’a jamais connu des souffrances aussi atroces depuis son accession à la souveraineté internationale.

Je voudrais une fois encore, au nom de l’Union des Forces de Changement (UFC) et en mon nom personnel, m’incliner avec déférence, devant la mémoire des disparus, exprimer toute ma compassion aux familles des victimes, aux blessés, aux réfugiés et au personnes déplacées, à tous les togolais qui ont souffert les violences physiques et psychologiques de cette période funeste.

Ces douloureuses péripéties ne doivent pas entamer notre détermination à instaurer la démocratie et l’Etat de droit dans notre pays. Au contraire elles doivent nous faire prendre la mesure du chemin qui reste encore à parcourir. Voilà pourquoi notre combat doit se poursuivre sans relâche. Il nous appartient de redoubler de vigilances et de mobiliser toutes les énergies pour le changement à travers un véritable dialogue, un dialogue franc et crédible, et de véritables élections, des élections transparentes, équitables et démocratiques.

C’est dans ce sens que nous avons accepté l’initiative de Sant’Egidio traduisant ainsi notre volonté permanente de dialogue en vue d’une solution juste et durable de la crise togolaise qui passe par une réconciliation nationale que le peuple togolais aspire à vivre comme une quête de vérité et de justice. A cet égard notre détermination, notre vigilance et notre mobilisation ne failliront point en ce qui concerne les vrais problèmes auxquels notre pays est confronté.

Le pouvoir en place vient de relancer le dialogue national prévu par l’engagement 1.1. L’UFC entend y prendre part dans un esprit d’ouverture et de consensus tout en restant fermement attachée aux aspirations profondes et légitimes du Peuple togolais épris de paix, de liberté et de justice. Nous nous efforcerons donc, de concert avec l’ensemble de la classe politique togolaise de satisfaire aux exigences majeures sans lesquelles il ne saurait y avoir d’élections crédibles, transparentes, équitables et démocratiques au Togo

Au moment où nous entrons dans l’année 2006, je voudrais exprimer à vous tous, mes chers compatriotes, mes vœux chaleureux et fraternels de bonne santé pour une année heureuse et comblée. Par notre courage et nos sacrifices, nous avons montré à la face du monde notre détermination à assouvir notre soif de liberté. Demeurons confiants en l’avenir car notre cause est juste et légitime. C’est la cause de la vérité, de la justice et de la paix.

Que Dieu vous bénisse et
Que Dieu bénisse notre cher pays, le Togo.

ABLODE !... ABLODE !... ABLODE GBADJA !...

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 mars 2017
Lomé °C (à 0h)