Reportage

Marche pacifique de 7000 personnes à Sokodé (Centre-Togo)

par Infos Togo , le 12 février 2005, publié sur ufctogo.com

Suivant le mot d’ordre lancé par les partis de l’opposition togolaise pour une marche de protestation le Samedi 12 Février 2005, les responsables préfectoraux du CAR de l’UFC et de la CDPA à Tchaoudjo ont organisé une marche de protestation contre le coup de force perpétré contre la constitution togolaise et l’auto-proclamation de Faure Gnassingbé comme président.

 

GIF - 16.8 ko
Carte du Togo - Sokodé - Document UFC.

Parti de la maison de El Hadj Abou Tchedjeyo dans le quartier Tchagbola, le cortège s’ébranla en direction du cinéma impérial en passant devant l’école didaure. Au niveau de la maison de Mr Elhadj Maman Dadi kododji, les gendarmes tentèrent de disperser les manifestants qui pourtant marchaient pacifiquement Malheureusement on déplore un blessé à la tête et quelques blessés légers parmis les manifestants.
Après une discussion lors de laquelle les organisateurs ont déclaré aux forces de l’ordre de leur faire endosser toute responsabilité au cas où la marche dégénérait en affrontements, ces derniers s’écartèrent et la marche pacifique continua.

Arrivés à l’impérial, les manifestants empruntèrent la grande artère qui remonte la ville jusqu’à la poste où une déclaration fut lue en Français.

Longeant la route internationale, le cortège passa devant le grand marché de Sokodé et bifurqua au niveau de la pharmacie Tchaoudjo pour prendre la route de Tchawanda en passant à coté de l’école centrale, la gare routière et l’école primaire de la mission. Arrivé à la maison familiale de Mr Ali Akondoh, le cortége se dirigea directement au domicile du feu Djobo Boukari où une déclaration fut prononcée en langue cotocoli.

Le cortège continua en direction du centre ville pour prendre la route internationale au niveau de l’UTB et continuer jusqu’à la CET où les manifestants empruntèrent la route de Komah jusqu’au domicile du chef supérieur Mr Ayéva.
Les manifestants continuèrent j’usqu’au stade Municipal que les autorités refusèrent d’ouvrir.
Ainsi les organisateurs remercièrent tout le monde et la marche prit fin avec des slogans comme Kézembidi Ameyeii .

Notons que la marche qui a démarré avec 2000 personnes a atteint son apogée au niveau des quartiers populaires et s’est terminée avec plus de 7000 manifestants.

Suite à cette gigantesque marche, on peut dire que la relève est assurée à Sokodé car après le départ massif de plusieurs membres de l’opposition en exil dans les années 93-94 dont beaucoup se retrouvent en Allemagne et la révolte des populations suite au décès de Mr Boukari, Djobo, l’on avait plus vu autant de personnes de l’opposition dans les rues de Sokodé et certains pessimistes avaient tendance à croire que Sokodé est laissée aux mains des militants du RPT qui aiment souvent s’agiter en démontrant la force.

Un réportage de : Aziz Tchadjobo
Correspondant d’Infos-Togo à Sokodé

 

© Copyright Infos Togo - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 novembre 2017
Lomé 27°C (à 02h)