Manifestation

Marche de protestation de jeunes opposants samedi à Lomé

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 12 mars 2003, publié sur ufctogo.com

 

Selon une dépêche de l’Agence Panapress, La Nouvelle dynamique populaire (NDP), un regroupement de jeunes des partis de l’opposition togolaise, organise samedi prochain à Lomé une « marche pacifique de protestation ». Rappelons que la précédente marche de la NDP ( samedi 22 février ) avait été interdite et violemment réprimée. Ce nouvel appel traduit bien un état d’esprit d’exaspération extrême de la jeunesse togolaise pour qui la dictature togolaise représente un avenir sombre...Du reste, dans leur manifeste, les jeunes de la NDP proclamaient :

« Jeunesse togolaise !

Vivre c’est garder une certaine dignité qui ne se conserve que par la lutte sans merci contre tout ce qui réduit l’homme à l’esclavage et refuse le bonheur qui est sa conquête la plus sacrée » Ibrahima Ly. Pour avoir refusé depuis 1993 d’organiser des élections libres, transparentes et démocratiques, le régime RPT a privé le Togo de plus de 500 milliards de francs CFA d’aide internationale et a fait fuir des centaines d’investisseurs. D’année en année la pauvreté et la souffrance s’aggravent dans nos villes et campagnes. Les arriérés de salaires, les pensions de retraite et des bourses d’étude ne cessent de s’accumuler. Nos parents n’ont plus de quoi faire face à nos charges d’éducation et nos mères revendeuses des marchés ne réalisent pus de bons chiffres d’affaires. Et il n’y a de semaine qu’on apprenne l’assassinat de tel ou tel frère conducteur de taxi moto communément appelé Zémidjan. Les jeunes diplômés, faute d’empli partent chaque année par milliers vers l’étranger. L’avenir du Togo, l’or de l’humanité, n’est-il pas chaque jour de plus en plus compromis ?

Le 30 décembre 2002, alors que le peuple togolais se préparait tranquillement à célébrer les fêtes de fin d’année, l’Assemblée Nationale issue de la mascarade électorale du 27 octobre 2002 procéda à la modification de la Constitution adoptée par référendum le 27 septembre 1992 vidant de cette constitution les derniers acquis de la démocratie naissante dans notre pays. Ce coup de force constitutionnel qui vient compliquer une fois encore le débat politique déjà cristallisé, annihile tous les sacrifices consentis par la jeunesse togolaise pour l’avènement de la démocratie. Cet acte de préméditation de traîtrise ne peut en aucune manière favoriser un climat politique serein et consolider un tissu social fragilisé par la vie politique. L’heure est grave, très grave et il est inadmissible que nous restions les bras croisés espérant un messie du ciel.

Etant donné que cette résistance du système en place s’inscrit dans la logique du jeu politique, alors on doit comprendre qu’il n’y a pas au monde de régime qui soit disposé à s’éliminer de lui-même. C’est au peuple en général et la jeunesse ne particulier de provoquer le changement. Par ailleurs on doit faire remarquer que l’inaction et la passivité de la population ont permis au pouvoir de continuer à nous malmener à sa guise. Jeunesse togolaise, chaque peuple mérite ses dirigeants. L’heure est arrivée enfin, se sortir de cette servitude volontaire. La philosophie de la survie a fait naître des conformistes qui suivent, silencieusement mais non sans angoisse l’évolution des évènements. Ils n’écoutent plus leur conscience. Devant ces constats qui hypothèquent dangereusement l’avenir de la jeunesse, la Nouvelle Dynamique Populaire (NDP) lance un appel pressant à tous les acteurs de la vie politique togolaise à œuvrer pour une véritable démocratie.

A la population, nous leur demandons de se mobiliser pour arracher la liberté si longtemps foulée au pied car comme le dit un adage populaire c’est celui qui résiste qu’on respecte. Et celui qui a peur de ne noyer n’apprendra jamais à nager. La liberté et le progrès ne naissent pas du néant. Au contraire le silence des opprimés pérennise la répression et l’oppression. Aucun d’entre nous n’a le droit de se taire face à l’oppression et la misère en se retranchant derrière l’indifférence et l’impuissance, à plus forte raison en se faisant le complice d’iniquité flagrante. Nous devons nous sentir concernés à jamais comme les serviteurs d’une cause. Et la jeunesse, de faire preuve de détermination et de combativité pour barrer définitivement la voie à ceux qui créent et entretiennent la misère du peuple togolais. Vainquons ou mourons dans la dignité ! Que l’Eternel bénisse le Togo "

La rédaction ufctogo.com

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
25 avril 2017
Lomé 28°C (à 04h)