Droits de l’homme

Mandat d’arrêt contre des leaders de l’opposition et projet d’assassinat de journalistes

par Diastode , le 28 février 2003, publié sur ufctogo.com

 

Des sources concordantes et dignes de foi font état de mandats d’arrêt décernés contre les Professeurs Léopold Messan Gnininvi, Sécretaire général de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) et Sey-Sandah Lantam-Ninsao, Coordonnateur de la Solidarité citoyenne (SOLIDA), un courant de réflexion proche des Rénovateurs.

Les motifs de ces mandats d’arrêt décerné par le Procureur de la République et transmis aux agents pour exécution dans la journée du jeudi 27 février 2003, sont jusqu’alors ignorés. Mais d’aucuns pensent qu’on peut "cuisiner", comme le régime aime le faire, des jeunes arrêtés dans le cadre des manifestations qui secouent les quartiers de Lomé-Est depuis le début de la semaine, où de jeunes gens font sortir les élèves des classes, perturbant sérieusement les cours durant toute la semaine.

Un proche du leader de la Nouvelle dynamique populaire, Gilbert Atsu, a déclaré que ce dernier a été menacé par certains officiers supérieurs qui estiment que les jeunes manifestants se réclament de la NDP. Ce que nie catégoriquement le jeune président qui vit, depuis un certain temps, sous une forte pression et menaces venant du pouvoir.

Le Professeur Gnininvi est considéré comme l’un de ceux qui incarnent l’aile radicale de l’opposition alors que le Professeur Lantam-Ninsao, par ses analyses pertinentes à travers les journaux sur un régime qu’il connait bien pour avoir été le Directeur de Cabinet du Chef de file des Rénovateurs, Dahuku Maurice Péré, alors Président de l’Assemblée Nationale, est considéré comme l’éminence grise des Rénovateurs et de surcroît, de la CFD. Il a été il y a quelques mois, radié du corps des Professeurs de l’Université de Lomé où il enseigne à la faculté de Droit. Affaire à suivre donc...

Par ailleurs, et de sources très sérieuses, la Diastode a eu connaissance d’informations très inquiétantes qui font état de projets d’élimination physique de certains journalistes indépendants. Sont particulièrement visés, des journalistes des journaux "Le Regard", "Le Reporter des temps nouveaux", "L’Événement"... Ces assassinats sont planifiés "pour décourager les autres"...

La liste nominative des journalistes visés a été communiquée à la Diastode, qui s’est empressée d’en informer diverses associations de défense de journalistes et des droits humains.

Il apparaît donc de plus en plus clair, que la dictature prend tous les moyens pour se maintenir au pouvoir contre le gré du peuple. Aux Togolaises et Togolais de se décider à relever la tête, ou de continuer par courber l’échine.
Signature de l’article
Diastode

 

© Copyright Diastode - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
30 mars 2017
Lomé 28°C (à 00h)