Communique de l’UFC

M. Gilchrist Olympio n’est pas membre de la Commission "machin"

par UFC , le 5 octobre 2005, publié sur ufctogo.com

M. Gilchrist Olympio n’est pas membre de la
« Commission de réflexion pour la réhabilitation de l’histoire du Togo ». L’union des Forces de Changement (UFC) a appris, le mardi 4 octobre 2005, par les média publics, la mise sur pied par les autorités togolaises autoproclamées, d’une « Commission de réflexion pour la réhabilitation de l’histoire du Togo ».

 

Le décret partant composition » de cette Commission indique la présence de M. Gilchrist Olympio, Président national de l’UFC, parmi les membres de cette commission.

L’Union des Forces de Changement (UFC) porte à la connaissance des populations togolaises que M. Gilchrist Olympio n’a jamais été consulté au sujet de cette fameuse commission et n’a jamais donné un quelconque accord pour y participer. Monsieur Gilchrist Olympio n’est donc pas membre de cette Commission dont la création n’est pas l’urgence du moment.

Après la publication du rapport des Nations Unies sur les violations massives des droits humains au Togo pendant la récente période électorale, la seule manière d’oeuvrer rapidement et sincèrement à la réconciliation nationale est de collaborer avec l’Organisation des Nations Unies pour la constitution d’une commission d’enquête internationale en vue d’identifier les auteurs des crimes, de les poursuivre devant les tribunaux et de les punir conformément aux lois en vigueur. Tout le reste est dilatoire !

L’UFC invite les autorités autoproclamées à cesser leurs manoeuvres de diversion toutes aussi discourtoises les unes que les autres, à l’égard de M. Gilchrist Olympio. Les déclarations de M. Faure Gnassingbé selon lesquelles il pourrait nommer M, Gilchrist Olympio Premier Ministre, procèdent de la même stratégie qui frise la provocation. De même, les rumeurs faisant état de la proposition par M. Gilchrist Olympio de M. Eric Armerding, membre du bureau national de l’UFC et conseiller spécial du Président national de IUFC, comme Premier Ministre, rumeurs distillées par une certaine presse, n’ont d’autres fondements que la volonté de semer la confusion dans l’esprit des militants et de nuire à l’image de notre parti.

Pour le Bureau National,

Le Secrétaire Général

Jean-Pierre FABRE

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
30 avril 2017
Lomé 30°C (à 10h)