Pluies

Lomé sous l’eau : les populations à bout de nerf

par Focus Info (Togo) , le 1er juillet 2009, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 19.6 ko
Photo © Focus Info

Les pluies incessantes qui s’abattent sur Lomé depuis plusieurs jours provoquent comme à chaque saison pluvieuse, des dégâts considérables.

Quasiment toutes les routes sont aujourd’hui impraticables lorsqu’elles sont accessibles. Dans plusieurs quartiers de Lomé, c’est la désolation, notamment à Nyekonakpoé, Agbalépédo, Hanoukopé, Bè-Kpota, Adakpamé, Kagomé etc… où plusieurs maisons sont inondées et des marchés fermés.

Des images de certaines zones sinistrées montrées par la télévision RTDS sont assez illustratives du drame que vivent certains habitants, obligés de quitter leurs foyers ou alors, de vivre dans une promiscuité indescriptible, les pieds dans l’eau. L’image de ces maisons inondées par une eau déjà verdâtre, qui arrivait à la taille de ceux qui la traversaient et dans lesquelles la vie semblait continuer, est assez édifiante.

Par endroits, les riverains quittent leurs habitations à bord de pirogue ou de pousse-pousse, « pilotés » par des jeunes gens, moyennant rétribution. Ils ont tous sur eux des habits de rechange, qu’ils mettront une fois la traversée effectuée ou sur leurs lieux de travail.

Pourtant, les services météorologiques avaient fait des prévisions et annoncer que le risque d’une pluviométrie plus importante cette année que la précédente, était réelle. Toutes les leçons ne semblent pas avoir été tirées du désastre de l’année dernière.

JPEG - 19.8 ko
Photo © Focus Info

Même dans la zone du port autonome de Lomé, haut lieu de l’économie togolaise, la circulation est rendue impossible avec une queue interminable mêlant camions-titans, véhicules légers et autres zémidjans, tous évitant à tout prix les nombreuses crevasses remplies d’eau qui jonchent la nationale N°1 qui part de la frontière du Ghana, passe au niveau du port et va jusqu’à celle du Bénin. Ainsi hier par exemple, il fallait plus de trois heures pour faire quelques centaines de mètres, entre le siège de CIMTOGO et le rond-point du port.

Dans toutes ces zones et au-delà, ce sont des personnes manifestement exaspérées que nos reporters ont rencontrés ; beaucoup s’en prenant très vertement aux autorités du pays, insensibles selon eux à leur souffrance et peu enclines à anticiper les catastrophes ; certains donnant rendez-vous pour un vote sanction en 2010, tandis que d’autres ne voulant même plus entendre parler d’élections.

En tout état de cause, c’est une image laide de cité lacustre qu’offre actuellement Lomé avec tous les risques, notamment de maladies que cela comporte.

 

© Copyright Focus Info (Togo) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)