Marche

Lomé en état de siège pour empêcher une manifestation de la NDP

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 16 mars 2003, publié sur ufctogo.com

 

Lomé ressemblait hier, à une ville en état de siège, quadrillée par l’armée, et des hommes en civil, pour empêcher la manifestation organisée par la Nouvelle Dynamique Populaire (NDP ). Le spectacle qu’offrait la capitale samedi, rappelait les périodes de terreur que les dictatures de Pinochet (Chili) et Videla (Argentine ) faisaient peser sur leurs populations ( déploiement massif et impressionnant de militaires avec véhicules blindés ).

En effet, les jeunes de la NDP entendaient protester contre les arbitraires de la dictature togolaise qui hypothèque leur avenir. Cette marche pacifique de protestation devait faire suite à la marche du 22 février violemment réprimée par l’armée.

Cependant, l’exaspération des jeunes est à son comble, car plusieurs ont manifesté une volonté d’en découdre avec les forces de répression du dictateur. C’est ainsi que des pneus ont été brûlés, et quelques échauffourées ont eu lieu avec des militaires.

L’objectif de ces jeunes est d’œuvrer sans faille et détermination pour la fin de la dictature. Pour ce faire, ils ont décidé d’adopter une stratégie du harcèlement....

La rédaction ufctogo.com

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 27°C (à 18h)