Communiqué de presse

Libération de Marc Palanga

par UFC , le 21 mai 2004, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 9.4 ko

L’Union des Forces de Changement annonce la libération de Marc Palanga, Président de la section de la Kozah ( région natale de Gnassingbé Eyadéma). Ce dernier fut à maintes reprises arrêté et torturé pour son militantisme actif dans l’UFC, et son opposition farouche à la mise en coupe réglée du Nord du Togo par le colonel Ernest Gnassingbé, fils du président Eyadéma.

Le cas Palanga illustre les brimades et les sévices que subissent les militants des partis de l’opposition au Togo.

Cette libération de Marc Palanga après un procès expéditif, ne doit pas faire oublier que d’autres prisonniers politiques croupissent dans les geôles du régime Eyadéma.

Conformément aux engagements pris par le gouvernement togolais, le 14 avril dernier à Bruxelles à l’ouverture des consultations avec l’Union européenne, l’UFC demande aux autorités togolaises d’engager des enquêtes, en y associant des ONG humanitaires et de droits de l’homme pour faire la lumière sur les actes de tortures, d’actes dégradants et inhumains pratiqués sur nos camarades emprisonnés à Kara et à Lomé, et de poursuivre leurs auteurs pour mettre fin au climat d’impunité qui règne au Togo depuis 1963.

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
20 octobre 2017
Lomé 27°C (à 22h)