Eglise

Lettre pastorale à l’endroit des fidèles, aux femmes et aux hommes de bonne volonté

par Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo , le 1er octobre 2002, publié sur ufctogo.com

La conviction de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo, relative à la présente lettre pastorale, est fondée sur les références bibliques suivantes : · Ce qu’elle croit (Deutéronome 6,4 : Exode 14) · Ce qu’elle vit ( Esaïe 61, 1-4 ; Néhémie 2, 17-18) · Et ce qu’elle espère (Lévitique, 19, 22 ; Deutéronome 18 13 ; Josué 1,5-9 ; Esaïe, 1-6 ; Mathieu 5, 43-48 ; Luc 11, 24-48 ; Jean 15, 18-26)... ·

 

- 1 - Dieu est le seul maître de la destinée des peuples et des nations du monde.
- 2 - Le Togo, pour occuper dignement sa pace dans le concert des Nations,, doit être gouverné, administré et géré Par le biais d’une démocratie pluraliste effective supposant la libre existence à la Constitution nationale
- 3 - La mise en œuvre de cette démocratie suppose, de façon incontournable, une alternance de l’exercice politique par la voie d’élections libres, transparentes et crédibles sur le plan national et international.
- 4 - la sortie de la grande crise socio-politique que traverse le Togo passe indiscutablement par l’organisation d’élections démocratiques d’un consensus politique qui prend en compte toutes les sensibilités qui s’expriment dans la nation.
- 5 - Le gouvernement togolais est responsable pour garantir à tout citoyen et tout parti politique légal, sans exclusion aucune, la sécurité physique, morale et le droit à une totale liberté d’expression et d’action dans le respect de la loi.
- 6 - Tous les partis politiques togolais et leurs leaders doivent mettre le peuple au centre de leur préoccupation en étant en mesure de lui présenter un projet de société clair pour un développement durable du Togo, ce projet étant la base du choix électoral du peuple.
- 7 - Tous les protagonistes de l’échiquier politique togolais doivent s’engager rapidement dans une dynamique de pacification nationale, sans faire de surenchère ni obstruction afin de créer un climat favorable pour la vie politique.

Etant prête à joindre ses efforts à ceux des autres bonnes volontés pour accompagner la classe politique dans ce cheminement démocratique, l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo se donne donc l’opportunité ici de partager ses réflexions , ses initiatives et ses perspectives avec tous les citoyens et les acteurs politiques de la nation. Les temps difficiles que traverse notre pays, le Togo, depuis plusieurs années, provoque des situations qui préoccupent et interpellent le peuple togolais et la communauté internationale à divers niveaux.

Ces niveaux sont entre autre :
- 1- l’évolution socio-politique de la nation togolaise aujourd’hui et demain ;
- 2- la situation économique désespérée qui constitue le vécu quotidien des fidèles de la population togolaise ;
- 3- la position du Togo par rapport à l’enjeu du développement durable dans un concept de mondialisation et de globalisation ;
- 4- la recherche d’une spiritualité, d’une éthique et de repères moraux pour orienter la vie des femmes, des hommes, des jeunes et des enfants dans un monde face aux défis émergents. Par rapport à ces interpellerions et aux grands maux qui rongent notre société, il est encore nécessaire, aujourd’hui, pour l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo - qui a toujours eu une vision claire dans sa mission comme le prouve l’histoire de son évolution- de prendre clairement position et de proposer des réponses pertinentes à toutes les catégories de la population en s’appuyant sur le Christ, sa force de salut.

En tant qu’Eglise issue de la réforme, l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo a hérité de celle-ci des principes doctrinaux des valeurs éthiques et morales, une mission qui fonde son action et lui donne le courage d’œuvrer pour la paix, la réconciliation et l’épanouissement de tous les Togolais.

Fidèle à sa mission d’avant garde et de sentinelle qu’elle a accomplie par le passé et qu’elle continue d’accomplir au sein de la nation : - ses actions pour l’éducation, la promotion et la promotion de programmes de développement qui ont précédé la naissance de l’Eta togolais et qui se poursuivent jusqu’à nos jours ; - ses efforts d’édification spirituelle par :
- son programme " tout l’Evangile à tout l’homme " (1964)
- sa déclaration de foi (1970)
- le thème des 49ème, 50ème, 51ième et 52ième synodes " vis l’amour de Dieu au quotidien " (1993-1996)
- le thème des 55ème et 56èmes synodes " levons-nous et rebâtissons " (1999 et 2000)
- le thème du 57ème synode à Tové " foi authentique pour le salut intégral de l’être humain " (2001) ;
- Son action dans le domaine politique pour la naissance de l’Etat togolais ;

Ses prises de position sur la situation politique nationale à travers :
- sa déclaration au synode d’Amlamé : " la position de l’Eglise évangélique presbytérienne au Togo vis à vis de la politique (1963) ;
- sa contribution au débat général de la conférence nationale souveraine (1991) ;
- le thème du 48ème synode à Vogan : " l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo dans l’Etat togolais aujourd’hui " (1992) ; attestent que depuis toujours l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo s’est engagée tant spirituellement, politiquement que socialement auprès de la population togolaise. En rapport avec son héritage missionnaires et son cheminement théologique, l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo affirme avec et à la suite des réformateurs que :

- 1. Dieu a un destin pour le monde en général et pour l’humanité en particulier ;
- 2. le plan de salut de Dieu est le salut de l’être humain pour le libérer de tout ce qui le retient captif ou asservi ;
- 3. le salut intégral de l’être humain n’est pas le parcours d’une partie de l’individu mais de tout l’être humain, corps, âme et esprit ;
- 4. la qualité de la vie politique, sociale et économique s’apprécie à la lumière de la parole de Dieu, l’unique référence de l’Eglise ;
- 5. l’enseignement de Jésus-Christ donne la possibilité à chaque être humain d’adhérer aux valeurs essentielles de l’humanité que sont le respect de la vie humaine, la prééminence des droits humains, la justice comme soubassement de cette organisation sociale, le respect de la diversité des cultures, l’écoute des opinions des autres et de la protection de la nature en tant qu’actes conditionnant le présent et l’avenir de l’humanité ;
- 6. l’inspiration biblique qui a sous-tendu la réforme protestante, a largement contribué à l’émergence des Etats modernes démocratiques ;
- 7. le chrétien est une personne libre et au nom du principe du libre arbitre, il jouit d’une liberté de conscience sur les plans religieux et politique et est à appeler à résister à toute tyrannie d’où qu’elle vienne ;
- 8. l’amour du prochain et la solidarité sont des valeurs éthiques qui constituent les valeurs véritables de l’enseignement du Christ.
- 9. l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo dispose d’une totale liberté et affirme son indépendance vis à vis de la classe politique : elle transcende les clivages politiques dans la mesure où elle rassemble des fidèles de toutes les sensibilités politiques.

S’appuyant sur son identité, sa mission, sa pratique, et en réponse aux interpellations de sa base pour contribuer à l’émergence de la société de paix, de confiance et de concorde que tous les Togolais réclament, l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo procède à une relecture de la situation togolaise actuelle.

- Elle regrette le non-aboutissement des efforts de la communauté internationale pour aider le pays à sortir de la crise.

Elle déplore :
- L’impossible consensus pour une paisible alternance politique, élément fondamental de la démocratie ;
- L’absence dans la classe politique de vision de société avec des programmes de développement durable pour la population ;
- La constante dégradation des valeurs éthiques et morales qui participent à la construction d’une nation forte et prospère.

Elle s’inquiète de :
- La détérioration de la situation économique de la nation togolaise et de l’effondrement dangereux du pouvoir d’achat des citoyens ;
- La prolifération des sectes ou des valeurs d’illusion utilisent le nom de Dieu pour s’enrichir de la misère du peuple ;

Elle craint que l’organisation d’élections, qui ne rassemblerait pas tous les acteurs politiques ne soient un prélude à une nouvelle implosion sociale.

Cependant, malgré le tableau sombre de ces constats sur la situation présente de notre pays, l’église évangélique presbytérienne du Togo veut réaffirmer à tous que l’espérance qu’il y a devant nous est encore plus forte. Elle veut partager avec tous les Togolais la conviction que cette espérance enracinée en Dieu est indestructible et c’est en elle que le Togo doit puiser l’énergie de sa sortie de la crise.

Ainsi l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo invite le gouvernement à tout mettre en œuvre pour créer rapidement les conditions de sécurité et de confiance pour toutes les forces politiques et les tous les citoyens désireux de participer aux élections futures, élections qui, pour la dignité du Togo, doivent être soumises à une transparence et à une régularité visible de tous.

Soucieuse de contribuer à l’émergence d’une société pacifiée au Togo, l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo en appelle à toutes les sensibilités politiques à oser ce "saut patriotique" en s’engageant immédiatement dans la dynamique logique du " mea culpa " (c’est -à-dire du repentir), du " pardon " (le vrai pardon qui dépasse les discours ) et de la " réconciliation " qui seuls garantissent la restauration du tissu social.

L’Eglise évangélique presbytérienne du Togo dans ce est disponible, avec l’aide de tous ses partenaires œcuméniques pour accompagner dans cette dynamique tous les protagonistes de l’échiquier politique togolais. L’intérêt supérieur du peuple doit aider tous les partis togolais à entrer dans cette dynamique qui, seule les libèrera du cercle des clivages partisans, égoïstes et néfastes pour une démocratie véritable.

L’Eglise évangélique presbytérienne du Togo, toujours fidèle à l’évangile et à sa propre tradition, se refuse d’apparaître comme une force opportuniste de critiques stériles. C’est en ce sens qu’elle a depuis un certain temps réfléchi à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un programme original et audacieux de reconstruction sociale comme signe de sa présence et de son témoignage dans la société togolaise.

Ce programme est celui de sa pastorale sociale dans un processus de re-dynamisation de l’Eglise. Il couvrira l’ensemble du territoire togolais et toutes les couches sociales en seront les bénéficiaires.

- 1. En matière de protection et promotion sociales, l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo veut conscientiser la population pour une mobilisation contre l’esclavagisme moderne des enfants, à savoir leur exploitation à des fins sexuelles, domestiques, commerciales et économiques....
- 2. En matière de la protection et de la promotion de la justice, de la paix et des droits humains, l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo veut œuvrer au changement des institutions, du mode de vie des personnes en vue de l’établissement de saines relations sociales dans notre pays, nos quartiers, nos communautés paroissiales et nos familles. Elle veut aussi veiller à la qualité de la formation civique pour sensibiliser aux problèmes des droits humains.
- 3. En matière d’amélioration des conditions de vie de la femme, l’Eglise évangélique veut mettre en œuvre des stratégies de protection et de promotion adéquate dans le respect de l’équité entre les sexes et accorder une attention particulière à l’épanouissement de la jeune fille par son éducation et sa formation dans la dignité et la sécurité.
- 4. En ce qui concerne la jeunesse, l’Eglise Evangélique Presbytérienne du TOGO veut l’aider à retrouver des repères régénérateurs pour plus d’espérance dans le monde, par leur responsabilité et la valorisation de leur travail en leur fournissant des stratégies pertinentes d’éducation à la lumière de la parole de Dieu.
- 5. En matière de solidarité chrétienne l’Eglise Evangélique Presbytérie,nne du Togo veut marquer sa solidarité avec les personnes démunies, les malades , les prisonniers, les marginalisés et les pauvres en luttant de toutes ses forces contre la pauvreté, en sensibilisant les communautés au problème du SIDA et en accompagnant avec amour les personnes qui en sont victimes. C’est également dans ce cadre que s’inscrit la mise en œuvre, dans les dix prochaines années, de programmes régionaux de l’EEPT pour un développement durable couvrant l’ensemble du territoire à travers toutes ses régions ecclésiastiques.
- 6- Sur le plan moral et éthique, l’EEPT veut insister dans ses communautés et dans la nation sur les valeurs du travail bien fait et de l’effort soutenu, de l’honnêteté, de la fidélité, de la solidarité et de la justice dans une culture de l’excellence conforme à l’Evangile de Jésus-Christ.

Que Dieu, par la puissance de sa parole et de son esprit saint, nous redonne des forces nouvelles et le courage nécessaire pour parvenir à l’accomplissement des œuvres bonnes fondées sur la foi authentique pour le salut intégral de l’être humain

Amen !

Pour le Comité synodal,
Le Modérateur, Pasteur Kodjo Bessa
Le Secrétaire synodal, Pasteur Mawuli Adubra
Le Presbytre de l’Exécutif, Presbytre Koffi Dobou

 

© Copyright Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
17 décembre 2017
Lomé 27°C (à 22h)