Diaspora

Lettre ouverte à Kofi Annan

par Diastode , le 19 septembre 2005, publié sur ufctogo.com

Dans la crise politique togolaise la manifestation de la vérité est essentielle pour pouvoir un jour se pardonner et se réconcilier. La manifestation de la vérité permettra de mettre l’ensemble des auteurs de violences face à leur responsabilité, permettra de mieux cerner les contours de cette constante de la crise togolaise et permettra aux victimes d’être soulagées et rassurées quant à l’équité du rôle de l’ONU dans la crise politique togolaise.

 

GIF - 2.1 ko

Montréal, le 19 septembre 2005


Son excellence monsieur le secrétaire général,

La Diaspora togolaise au Canada voudrait tout d’abord vous féliciter pour le travail que vous avez accompli au cours de vos deux mandats comme secrétaire général des nations unies et pour votre implication dans la recherche de la paix et de la concorde entre les nations.

Le prix Nobel de la paix qui vous a été décerné est une juste récompense de votre travail et un honneur pour tout le continent Africain.

Le Togo notre pays, traverse une crise politique depuis le début des années quatre vingt dix et cette crise s’est aggravée avec le décès du général Eyadema le 05 février 2005. La succession de feu le général Eyadema abouti à l’installation de monsieur Faure Gnassingbé comme chef de l’état.

Cette installation a été accompagnée de violations massives des droits l’homme comme en témoigne la présence de 40 000 réfugiés au Bénin et au Ghana. Cette succession d’événements malheureux a poussé les nations unies à dépêcher une commission d’enquête pour faire la lumière sur les violences qui ont entouré la succession de feu le général Eyadema.

La Diaspora togolaise au Canada se souvient que lors de scrutins précédents, suite aux violences, diverses enquêtes avaient eu lieu et ont été consignées dans le rapport d’amnesty en 1999 et plus tard le rapport ONU- OUA en 2001. La commission d’enquête ONU-OUA dirigée par Me Abakhar était venue à la conclusion qu’il existait bel et bien des violations massives des droits de l’homme et qu’une commission scientifique devait prendre le relais pour apporter plus d’éclaircissements.

Cette mise en lumière des violations des droits de l’homme avait obligé le gouvernement à prendre des mesures pour apaiser la communauté internationale, mesures qui ont quelques peu réduit la pression sous laquelle vivent les Togolais.

Son excellence monsieur le secrétaire général, la Diaspora togolaise au Canada souhaiterait vivement que le rapport de la mission d’enquête de l’ONU qui s’est rendue au Togo au mois de juin 2005 soit rendu public afin que la vérité sur l’ensemble des auteurs de violences se manifeste.

Dans la crise politique togolaise la manifestation de la vérité est essentielle pour pouvoir un jour se pardonner et se réconcilier. La manifestation de la vérité permettra de mettre l’ensemble des auteurs de violences face à leur responsabilité, permettra de mieux cerner les contours de cette constante de la crise togolaise et permettra aux victimes d’être soulagées et rassurées quant à l’équité du rôle de l’ONU dans la crise politique togolaise.

Son excellence monsieur le secrétaire général, la société civile estime que ce rapport doit être publié car la question des violations des droits de l’homme au Togo est non seulement répétitive mais elle va en s’aggravant. En 2001, il était question de près de 200 morts, en 2005 on est au-delà de 600 morts, 4000 blessés et 40 000 réfugiés.

Son excellence monsieur le secrétaire général, la société civile n’a pas de parti pris et son seul souci est le bien être des populations et afin que ce pays puisse se réconcilier et s’engager sur la voie du développement comme ses voisins le Ghana, le Bénin et le Burkina Faso, nous prions de bien vouloir donner une suite favorable à notre de demande de publication du rapport de l’ONU.

Dans l’attente d’une suite favorable à notre requête, son excellence monsieur le secrétaire général, veuillez agréer l’expression de notre plus haute considération.

Séna Alipui
Coordinateur de la Diastode Canada.
Tel /Fax : 514-642-6478
Courriel : diastode.Canada diastode.org

Cc :
Commission de l’Union Africaine.
Parlement Européen.
Haut commissariat des nations unies aux réfugiés.
FIDH.
Médias.

 

© Copyright Diastode - Visiter le site


Télécharger
( 205 ko )


Télécharger
( 43 ko )

Imprimer l'article
Imprimer

Envoyer par mail
Envoyer

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
20 octobre 2017
Lomé 26°C (à 08h)