Message d’un Député européen

Lettre du député européen (gauche unitaire européenne) à Gilchrist Olympio

par UFC , le 15 juin 2003, publié sur ufctogo.com

Francis WURTZ, député européen, Président du groupe parlementaire(Gauche unitaire européenne et gauche verte nordique)prend très nettement ses distances par rapport au voyage de Fodé Sylla à Lomé en tant qu’observateur de l’élection présidentielle du 1er juin.

 

Francis WURTZ
Président
Bruxelles, le 15 juin 2003

Monsieur Gilchrist OLYMPIO

Président de l’UFC

Monsieur le Président,

J’ai été heureux et honoré de l’accueil que vous m’avez réservé jeudi dernier. Je vous en remercie à nouveau. Cette rencontre a été pour moi d’une grande utilité, tant en raison de ce que j’y ai appris que du fait de l’occasion qu’elle m’a offerte de dissiper entre nous toute ambiguïté au sujet des positions du groupe parlementaire que je préside, sur le Togo en général, et la dernière élection présidentielle en particulier.

Je tenais beaucoup à cette clarification, y compris sur un plan personnel. Le régime du Général Eyadéma est, en effet, à mes yeux, -et ce depuis vingt ans que je connais un peu l’Afrique- l’illustration même de ces potentats indignes, prêts à tout pour conserver le pouvoir et ses privilèges, qui ont fait et, en l’occurrence, continuent de faire le malheur des Africains. Son lourd bilan déshonore ceux qui, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat français, ont couvert, depuis quarante ans, ses politiques insoutenables.

Cette position constante, je suis persuadé que la très grande majorité des député-e-s de mon groupe la partage. Voilà pourquoi personne ne peut se prévaloir de la "gauche unitaire européenne" pour apporter une caution à ce régime !

Quant à la dernière élection présidentielle au Togo, elle était déjà gravement entachée, avant même sa tenue, par les manœuvres qui ont permis au général Eyadéma de se représenter, de vous écarter de tout le processus électoral et de contrôler la "commission électorale nationale indépendante". Les informations dont vous m’avez fait part sur le déroulement même du scrutin posent, en outre, de nouvelles et très sérieuses questions quant à la légitimité des résultats proclamés.

Dès lors, il me paraîtrait hautement souhaitable que la France, l’Union européenne, la communauté internationale en général, créent les conditions d’une confrontation transparente de toutes les informations et éléments de preuve disponibles au sujet de ce scrutin, avant de se prononcer définitivement sur son issue.

Ainsi que je vous l’ai précisé de vive voix, mon groupe n’avait émis aucune objection à la décision de l’Union européenne de renoncer à l’envoi d’observateurs. A quelques jours du scrutin, nous avions donné notre accord à la demande de l’un de nos membres de pouvoir effectuer au Togo une mission spécifique "à la demande de l’opposition". Vous m’avez précisé que votre parti, qui incarne, pour l’essentiel, cette opposition, n’a pas formulé une telle demande, mais a, au contraire, contesté l’opportunité de toute mission d’observation au Togo, dans le contexte actuel -y compris de cette mission-ci. Je prends acte de cette donnée importante. Elle sera versée à la discussion prévue sur la question lors de notre prochaine réunion du groupe, le 1er juillet prochain.

Par delà cet incident regrettable -que vous avez qualifié d’ "épiphénomène"- nous sommes convenus d’explorer ensemble les initiatives que nous pourrions prendre, au sein du Parlement européen, en coopération avec des membres de différentes sensibilités politiques, au sujet des relations Union européenne-Togo. Je vous confirme notre disponibilité à cet égard.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments bien cordiaux.

Francis WURTZ

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 31°C (à 12h)