Communiqué

Lettre du 24 décembre 1999 de l’UFC au Président en exercice du CPS

par UFC , le 24 décembre 1999, publié sur ufctogo.com

 

Lomé, le 24 Décembre 1999

Au Comité Paritaire de Suivi (CPS),
Hôtel du 2 Février Lomé

Monsieur le Président en exercice,

L’Union des Forces de Changement (UFC) voudrait attirer l’attention du Comité Paritaire de Suivi (CPS), sur la décision du gouvernement de célébrer le 13 Janvier 2000. Nous voudrions rappeler que la Conférence Nationale Souveraine (CNS) déjà, avait perçu que la célébration d’une date qui reste un souvenir douloureux pour le Peuple togolais, est un facteur de division. Voilà pourquoi, elle avait fermement recommandé que cette date ne soit plus célébrée comme une fête, mais consacrée au recueillement et à la réflexion.

L’Accord-cadre de Lomé ( ACL), de par l’objectif de réconciliation nationale qu’il se propose d’atteindre, combat également tout acte de nature à compromettre gravement la cohésion et l’unité nationales. L’ UFC demande au CPS qui a la responsabilité politique de la mise en œuvre de l’ ACL, d’interpeller le gouvernement sur le bien fondé et l’opportunité politique de la célébration du 13 Janvier qui, manifestement, viole l’ ACL et menace la volonté de paix proclamée par tous.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel AKITANI BOB

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT U.F.C.
59 rue Koudadzé Lomnava B.P. 62168
Tel/Fax. 21 33 32 Lomé
www.ufctogo.com

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
25 juin 2017
Lomé 27°C (à 20h)