UE-Togo

Lettre de l’UFC au premier ministre Monsieur Koffi SAMA

par UFC , le 21 avril 2004, publié sur ufctogo.com

 

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT
UFC
59, rue Koudadzé, Lomnava BP 62168
Tel/fax (+228) 2213332 Lomé
http://www.ufctogo.com E-mail : contact-togo ufctogo.com

Lomé, le 21 avril 2004
A Monsieur Koffi SAMA
Premier Ministre
Lomé

ObJet : Réclamation du respect d’engagements pris par le Togo à Bruxelles.

Monsieur le Premier Ministre,

Le mercredi 14 avril 2004, le Conseil de l’Union Européenne a publié un communiqué de presse pour rendre compte des conclusions de la réunion d’ouverture des consultations de l’UE avec les ACP sur le Togo, tenue à Bruxelles le même jour, en application de l’article 96 de la Convention de Cotonou.

Il ressort de ce document que le gouvernement togolais a pris devant l’UE, vingt-deux engagements (22). dans le but de mettre fin à l’impasse politique créée par le « déficit démocratique » et le faible respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans notre pays.

L’UFC prend acte avec grand intérêt des engagements pris et veillera avec la plus grande vigilance à leur mise en application.

L’UFC saisit l’opportunité de ces engagement pour demander, de nouveau, qu’une solution soit rapidement apportée à des situations politiques qui la préoccupent. Elle demande notamment :

1- L’arrêt des poursuites contre les détenus politiques dont les noms suivent et leur élargissement :
- Marc Palanga, prison civile de Kara,
- Daniel Koffi Aganon, prison civile de lomé,
- Vincent Godévi, prison civile de Lomé
- Edem Atantsi, prison civile de Lemé
- Samuel Osseni, prison civile de Lomé
- Boboli Panamnéwé, prison civile de Kara
- Epiphane Tossavi, prison civile de Lomé
- Komla O1ivier Amouzoukpé, prison civile de Lomé
- Ayi Hillah, prison civile de Lomé
- Kossi Nayo, prison civile de Lomé
- Evans Akouehonou, prison civile de Lomé
- Georges Daméssi, prison civile de Lomé
2- L’arrêt de toute procédure judiciaire contre le Vice-président de l’UFC, Patrick Lawson et le Secrétaire Général, Jean-Pierre FABRE ; et la restitution des passeport et carte d’identité confisqués ;

3- La restitution du titre de voyage (passeport) du Président national de l’UFC, Gilchrist Olympio, confisqué le 26 avril 2003 par la Police à la frontière Togo-Ghana d’Aflao sur instruction du Ministre de l’Intérieur ; et la délivrance d’une carte d’identité et d’un passeport togolais à M. Gilchrist Olympio ;
4- La restitution des ordinateurs et autres matériels, effets et documents de l’UFC, saisis chez le Secrétaire Général du parti, Jean-Pierre Fabre, lors de la perquisition de son domicile, dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 mai 2003 à deux heures du matin.
En attendant la communication par nos soins, des autres cas d’arbitraire et d’injustice dont l’UFC et ses militants sont victimes, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre considération distinguée.
C.C. :

- M. Poul NIELSON, Commissaire au développement de l’UE,
- M. Sipke BROUWER, DIrecteur du développement pour l’Afrique de l’Ouest à la Commission de l’UE,
- MM les Ambassadeurs d’Allemagne, de France, des USA au Togo,
- M. le Chef de la Délégation de la Commission de l’UE au Togo,
- M. le Représentant Résident du PNUD au Togo,
- M. le Chargé d’affaires a.i. de l’UE auprès du Togo,
- Mgr Philippe KPODZRO, archevêque de Lomé,
- Le Modérateur de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo,
- Le Révérend Pasteur Gerson Bessa,
- Le Révérend Pasteur Président de l’Eglise Méthodiste du Togo.

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 28°C (à 23h)