Communiqué

Lettre de l’UFC au Général Akawilou Walla , Ministre de l’Intérieur

par UFC , le 16 septembre 2002, publié sur ufctogo.com

 

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT
59 Rue Koudadzé, Lom-Nava BP 62 168 Lomé
http://www.ufctogo.com
Lomé, le 16 septembre 2002

Au Général Akawilou WALLA
Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation
Lomé.

Monsieur le Ministre,

Lors de notre rencontre du vendredi 23 août 2002, dans votre bureau, en présence du Ministre de la Justice et de la promotion de l’Etat de Droit, Garde des Sceaux, au sujet des interdictions de nos meetings, vous avez soutenu avec force, pour appuyer le refus du préfet de Zio de nous laisser tenir une réunion publique à Tsévié, le vendredi 23 août à l’Ecole Primaire Catholique (EPC) de cette ville, que "vous n’autorisez jamais aucune manifestation publique en semaine, quel que soit l’organisateur, y compris le RPT (Parti au pouvoir)."

Vous avez ajouté avec assurance, que : " les écoles ne peuvent servir de cadre aux réunions politiques."

Comme nous vous l’avons déclaré dans notre lettre du 12 août 2002, vos affirmations ne sont que des contrevérités destinées à justifier vos interdictions. Permettez-nous de vous le prouver :

1- Manifestations en semaine, par le RPT ou ses satellites.

- Du 5 au 14 août 2002, une délégation de l’Union Nationale des Chefs Traditionnels du Togo (UNCCT ) a sillonné toutes les préfectures du Togo pour sensibiliser les Chefs traditionnels aux élections législatives en cours de préparation par le Comité des 7 magistrats et demander aux populations de voter pour le RPT. La délégation a tenu plusieurs réunions publiques dans des enceintes d’écoles publiques, notamment au Lycée d’Adidogomé, le mercredi 14 août 2002. (TVT, Radio Lomé et Togo-presse du 22 août 2002).

- Le jeudi 15 août 2002 le "Mouvement des Femmes pour la Réconciliation et l’Unité Nationale" (MOUFERNA) regroupement de femmes du RPT, présidé par la mère d’un des fils du chef de l’Etat, Madame Fortunée AKAKPO, a organisé un meeting à Tabligbo. (TVT, Radio Lomé et Togo-presse du mardi 20 août 2002.)

- Le mercredi 21 août 2002, le RPT a organisé "une marche de soutien des populations de Danyi Elavagnon" au chef de l’Etat, pour le remercier de la remise du décret de nomination de son nouveau chef. ( TVT, Radio Lomé et Togo-presse du vendredi 23 août 2002)

- Le mercredi 21 août 2002, le Collectif des Femmes Pour la Justice et la Paix (CFJP), regroupement de femmes du RPT, a organisé, à l’Etat-major des FAT (Forces Armées Togolaises) un simulacre "d’appel au secours des Forces de sécurités contre les forces du mal que sont l’UFC et ses acolytes", manifestation à laquelle vous-même, avez pris part. (TVT, Radio Lomé et Togo-presse du jeudi 22 août 2002.) célébrer le

- Le jeudi 5 septembre 2002, le RPT a organisé une manifestation de soutien au chef de l’Etat, par les responsables, membres du Bureau Politique et du Comité Central du parti, originaires du "Grand Lac" ( Préfecture des Lacs et sous-préfecture d’Afagnan). ( TVT, Radio Lomé et Togo-presse du lundi 9 septembre 2002)

- Comme vous le savez, le RPT est en train d’ériger sur la Nationale n°1, Route d’Atakpamé, en face du Garage Centrale, des tribunes en vue de manifestations à l’occasion du "23 septembre." Si cette commémoration se déroule le lundi 23 septembre 2002, en semaine, elle contredirait également vos propos.

Si vous êtes malheureusement contraint d’émettre des contrevérités pour justifier vos actes, c’est que vous n’avez aucune raison légale de les poser. Vous pratiquez donc, l’arbitraire et l’injustice.

Ce n’est donc pas parce que l’UFC aura lancé un prétendu appel à la rébellion, au désordre, à la violence etc., comme vous le prétendez, que les populations togolaises se soulèveront, mais parce que le régime les y incite en permanence, par la provocation, l’arbitraire et l’injustice. Et que cette attitude se manifeste chez vous par la pratique de "deux poids deux mesures" entre le RPT qui peut faire tout ce qu’elle veut, et l’opposition à qui vous interdisez toute expression. Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel Bob AKITANI

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
21 août 2017
Lomé 23°C (à 05h)