Togo - Presidentielle

Les vibrants mensonges du RPT, en attendant le vote des cadavres

par Kodjo Epou , le 10 octobre 2009, publié sur ufctogo.com

 

Le parti au pouvoir en a rajouté à la crise togolaise lorsque ses représentants à la Commission Electorale Nationale s’étaient réunis, en catimini, pour désigner un président à la tête de l’institution. Si ce n’était pas là une opération de gangsters, c’était du moins une attitude de voyous qui, en tant que telle, méritait une prompte réaction du « Président- Réconciliateur » que Faure Gnassingbé veut être. Mais des semaines se sont écoulées sans que ce président daigne lever l’équivoque et diligenter une excuse publique au peuple pour cette grave distorsion faite à la loi par les siens.

Au lieu d’une réaction vigoureuse immédiate, le premier Magistrat de la République (?) campe du mauvais côté de la loi pour endosser par décret le coup de force. Cette attitude du Chef de l’Etat – n’en déplaise au primaire et exécrable ministre Bawara qui le défend à tue-tête – montre que l’équité et la transparence promise au peuple et à l’univers ne sont qu’une série de vibrants mensonges. Mr Henri Lardja Kolani, un homme aux convictions profondément variables, n’est pas la bonne personne pour assurer la direction de la CENI qui a la meurtrière réputation de se substituer au peuple pour décider du sort des élections au Togo.

Malgré la levée de boucliers, Kolani Lardja, en bon togolais, est resté impassible. Il ne repousse pas, pour sa propre dignité, cette nomination résultant d’une opération transgressive des normes d’éthique et de consensus, opération qui pourtant le couvre d’opprobre publique. Chez nous, on adore le poste de chef . Même vide d’honneur et de gloire, c’est à prendre, pas pour le service qu’on va rendre mais pour les avantages pécuniers qu’on va en tirer. Mais on ignore que ceux qui bradent leur liberté contre la sécurité matérielle n’ont, à la fin, ni l’une ni l’autre.
A pas de loup sur les pas de son père, Faure Essomzina joue beaucoup sur la troublante facilité de certains togolais à trébucher devant l’appât du gain éphémère. Il le fait avec autant de perfidie qu’il a osé diffuser le revers de sa pensée en se disant favorable à l’organisation au Togo d’une élection calquée sur le modèle ghanéen. Il avait même gonflé la poitrine pour dire qu’il n’a pas peur de la compétition électorale. Par ailleurs, dans une laborieuse tentative de refermer les cauchemars de 2005, d’un ton majestueux, il déclarait : « Plus jamais au Togo, le sang ne doit couler en raison de disputes électorales ». Propos bien présidentiel, minutieusement modulé pour décrisper les esprits. Mais, venant d’une figure aussi duplexe que celle qui le tient, il ne peut duper que les sots.

Les indices que le Togo s’achemine une fois encore vers une présidentielle compliquée et chaotique sont très palpables. En privé, Faure ne fait d’ailleurs pas mystère de sa détermination à « ne pas céder le pouvoir,quelle que soit l’issue du scrutin ». Il lui suffira, pour cela, d’ajouter quelques morts à ceux de 2005. On le voit, le président togolais est dans cette maligne logique du statut quo qui fait croire « qu’une élection frauduleuse est toujours mieux que pas d’élection du tout ». Une re-écriture sibylline des périodes ténébreuses du parti unique. Il faut y comprendre que les interminables va-et-vient Lomé-Ouaga-Lomé, les milliards destinés au financement du vote, les agitations populaires et leurs cadavres collatéraux ne seront finalement que de vains sacrifices, juste pour les beaux yeux du prince.

Face à un adversaire de cette nature, il aurait fallu que les Olympio, Yamgnane, Agboyibor et autres Agbéyomé, s’élèvent sur une plate-forme commune sacrée qui leur permette de voir plus loin, au-delà d’une élection présidentielle plus qu’hypothétique. Sans des plans d’appoint B…C…D… ce sera toujours du néant, une suite de la même politique fiction. Sans fin.

Kodjo Epou
Washington DC
USA

 

© Copyright Kodjo Epou

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
17 décembre 2017
Lomé 27°C (à 22h)