Droits de l’homme

Les prisionniers politiques du régime Eyadéma

par La rédaction UFCTOGO.COM , le 17 juin 2004, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 4.1 ko

Ces hommes sont détenus pour leurs activités politiques et pour avoir exprimé des positions dissidentes du pouvoir en place. Du reste, les conditions de leur détention et le régime d’exception qui leur a été appliqué, en violation de la loi relative à la garde à vue, l’instruction, les conditions de détention en font des prionniers particuliers, des résistants à un régime où l’arbitraire est érigé en norme de gouvernement. Si le régime Eyadéma était exemplaire, pourquoi est-il indexé comme dictatorial par l’UE et suspendu d’aide et de coopération ?

- Marc Palanga, prison civile de Kara,

- Daniel Koffi Aganon, prison civile de lomé,

- Vincent Godévi, prison civile de Lomé

- Edem Atantsi, prison civile de Lomé

- Samuel Osseni, prison civile de Lomé

- Boboli Panamnéwé, prison civile de Kara

- Epiphane Tossavi, prison civile de Lomé

- Komla O1ivier Amouzoukpé, prison civile de Lomé

- Ayi Hillah, prison civile de Lomé

- Kossi Nayo, prison civile de Lomé

- Evans Akouehonou, prison civile de Lomé

- Georges Daméssi, prison civile de Lomé

- ....... et beaucoup d’autres encore ...

 
 

Lire aussi :

- Procès Marc Palanga : une procédure expéditive et un jugement inique

- Une coalition d’ONG’S se prononcent sur les consultations UE-TOGO

 

© Copyright La rédaction UFCTOGO.COM

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 novembre 2017
Lomé 27°C (à 02h)