Inondations

Les inondations prennent de l’ampleur dans le sud Togo

par Agence de Presse Africaine (APA) , le 31 juillet 2008, publié sur ufctogo.com

 

Le sud Togo est dans l’eau à la suite des inondations causées par des pluies diluviennes de ces derniers jours dans la région, occasionnant d’importants dégâts matériels, a constaté APA.

Plusieurs cases détruites et des effets vestimentaires, des ustensiles de cuisines et des matelas qui flottent sur l’eau. C’est le spectacle désolant offert par les inondations dans la localité de Togblékopé, située à une quinzaine de km au nord de Lomé.

« L’eau est trop forte. Nos effets sont restés dans l’eau, nos cases complètement détruites », a raconté à APA Angèle Mensah, revendeuse, qui a dit avoir été sauvée par les sapeurs pompiers.

Le premier pont sur la route internationale entre le Togo et le Burkina est sur le point de céder parce que présentant un énorme trou au milieu de la chaussée.

Les forces de l’ordre sont visibles dans les environs empêchant toute circulation, en voiture, à moto ou à pied pendant que les sapeurs pompiers font le tour des maisons inondées pour secourir les sinistrés.

Même situation à Djagblé, localité située aussi à une quinzaine de km au nord-est de Lomé.

Un pont installé sur la route n’est plus visible et ceux qui tentent la traversée à pied se retrouvent avec l’eau de ruissellement au niveau de la poitrine.

Là aussi, les sapeurs pompiers à bord de leurs zodiacs sont sur l’eau à la recherche des sinistrés qui sont ramenés sur la terre ferme.

« C’est Dieu qui nous a sauvés. La situation est très grave et il faudra de l’aide pour sortir les dizaines de personnes bloquées au milieu de l’eau », a dit à APA Ayaovi Alemawo Dosseh, cultivateur à peine sortie de l’eau avec des habits complètement mouillés et qui porte sa fille sur les épaules.

« J’ai pris un grand risque en essayant de sortir de la zone à pied pour amener ma fille malade à l’hôpital et appeler au secours », a-t-il ajouté.

Un peu plus loin, des familles sinistrées et sauvées des eaux ne savent pas où passer la nuit.

« Nous avons été secourus mais nous ne savons quoi faire et où dormir », s’est plaint Ali Nouhoum, un commerçant qui confie qu’il a tout laissé dans sa maison dont une partie s’est écroulée.

Quatre préfectures du sud du Togo sont inondées. Il s’agit de Zio, Yoto, Vo et Golfe. Il est désormais impossible de rejoindre le nord de Lomé par voie terrestre alors que les pluies diluviennes continuent de s’abattre sur la région.

« A cette allure, l’eau risque de déborder sur Lomé qui se situe déjà entre la mer et la lagune séparées par une dizaine de km », s’est inquiété Carlos Sogbo, conducteur de taxi moto.

De fortes pluies tombées dans la nuit de samedi à dimanche derniers, avaient déjà rompu un pont sur la route reliant Lomé au Burkina, via la partie nord du Togo, occasionnant d’importants dégâts.

Et selon le gouvernement togolais, sept ponts ont cédé sur différents axes routiers et ferroviaires qui sont devenus impraticables.

En 2007, le nord Togo avait connu des inondations qui avaient fait plus d’une vingtaine de morts et de nombreux dégâts matériels.

 

© Copyright Agence de Presse Africaine (APA) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)