Censure

Le tribunal de Paris relaxe Dieudonné pour son sketch sur France 3

par AFP , le 27 mai 2004, publié sur ufctogo.com

Le tribunal correctionnel de Paris a jugé jeudi que le sketch polémique de Dieudonné diffusé sur France 3 le 1er décembre dernier n’était pas antisémite et a relaxé l’humoriste des poursuites engagées contre lui.

 

JPEG - 9.5 ko

Ce sketch dans lequel Dieudonné apparaissait déguisé en juif orthodoxe sur le plateau de l’émission de Marc-Olivier Fogiel "On ne peut pas plaire à tout le monde" avait provoqué de nombreuses réactions, y compris du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, et une mise en garde à France 3 du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Plusieurs salles de spectacle, notamment l’Olympia, avaient même décidé d’annuler les prestations de l’humoriste, mettant en avant des impératifs de sécurité.

Dans son jugement, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a considéré que "le personnage incarné par le prévenu ne représent[ait] pas +les+ personnes de confession juive dans leur ensemble [...] mais une certaine catégorie de personnes uniquement dans l’expression de leurs idées politiques".

"Dès lors qu’ils ne s’adressent pas à la communauté juive en général et ne visent pas un individu ou un groupe d’individus à raison de leur appartenance à la religion juive", les propos et le geste de Dieudonné ne peuvent relever de la diffamation raciale, ajoute le tribunal.

A l’issue de l’audience et devant les caméras, l’ancien partenaire d’Elie Semoun s’est félicité d’une décision qui reconnaît "le droit pour un humoriste de critiquer la politique d’un Etat sans être taxé d’antisémitisme lorsque cet Etat est Israël".

"C’est une décision importante dans mon univers qui est l’humour, un jugement qui fera date par rapport à la liberté d’expression", a-t-il ajouté, dénonçant les "préjudices très lourds" qu’il a subis en raison de l’annulation de ses spectacles.

Me Alain Jakubowicz, avocat de deux des parties civiles, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et le consistoire israélite de France, a quant à lui déploré que "les magistrats n’aient pas vu ce que tous les Français ont vu, c’est-à-dire un sketch sur un juif et non sur un colon israélien".

Il a annoncé qu’il allait faire appel de la décision du tribunal.

Actuellement sur les planches à Paris dans un spectacle intitulé "Mes Excuses", Dieudonné a occupé, cette semaine, la scène judiciaire tant à Paris qu’en province.

Mercredi, il a été condamné à 5.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel d’Avignon, sur citation directe de deux Avignonnais, pour des "propos racistes" et des "injures raciales" visant les juifs, rapportés dans Le Monde du 7 janvier.

Dieudonné, qui a fait appel, devra en outre verser un euro symbolique de dommages et intérêts aux parties civiles.

Le même jour, le comique s’était présenté devant la cour d’appel de Paris où il était rejugé pour avoir notamment déclaré dans un entretien avec le magazine Lyon Capitale, le 23 janvier 2002 : "Le racisme a été inventé par Abraham. +Le peuple élu+, c’est le début du racisme".

En première instance, il avait été relaxé mais le parquet avait fait appel.

L’avocat général a requis la condamnation de l’humoriste, estimant que la critique du fait religieux n’était que "le faux-nez pour justifier son antisémitisme".

L’arrêt sera rendu le 30 juin.

AFP

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé 25°C (à 01h)