Hebdo Santé

Le tabac rend plus vulnérable à la tuberculose

par Destination Santé , le 28 janvier 2007, publié sur ufctogo.com

 

Le tabac rend plus vulnérable à la tuberculose

Fumeurs, savez-vous qu’en cas d’infection par le bacille tuberculeux vous courez davantage de risque qu’un non-fumeur de développer la maladie ? Ce n’est certes pas très surprenant. Mais une équipe américaine l’a démontré, chiffres à l’appui.

Le Pr Hsien-Ho Lin et ses collègues (Harvard Medical School) ont en effet montré que la probabilité pour un fumeur d’être infecté par le bacille de Koch était doublée par rapport à un non-fumeur. Un risque également réel en cas de tabagisme passif.

Autre information intéressante, la pollution et notamment celle provoquée par la combustion du fuel et du bois, exposerait elle aussi à un risque supplémentaire. Même si selon l’auteur, « cette relation mérite d’être davantage étudiée pour être totalement confirmée ».

http://www.destinationsante.com/fr_...

Du tabagisme à la mucoviscidose ?

Des chercheurs canadiens mettent une nouvelle fois en garde contre les dangers de la fumée de cigarette. Parmi ses composée -ils sont plus de 4 000 - certains pourraient carrément détruire nos défenses contre la mucoviscidose.

Cette maladie que l’on présente comme uniquement génétique, est liée à un dysfonctionnement de la protéine CFTR (pour cystic fibrosis conductance regulator). Or d’après Christine Ouellet et son équipe (Université de Sherbrooke), la fumée de cigarette pourrait justement diminuer voire supprimer l’expression de cette protéine. A cause notamment, d’un phénomène de stress oxydatif.

D’ici à entraîner une mucoviscidose... la conclusion peut paraître osée. Toujours est-il que la moindre expression de cette protéine « pourrait contribuer aux manifestations cliniques observées chez bon nombre de fumeurs », et que l’on retrouve dans la mucoviscidose : toux, expectorations, bronchites bactériennes répétées notamment. Sans compter que cette protéine pourrait aussi être en cause dans la survenue de la broncho-pneumopathie obstructive chronique (BPCO), une pathologie qui affecte de très nombreux fumeurs.

http://www.destinationsante.com/fr_...

Douleur : merci la testostérone ?

« La douleur est-elle sexiste ? » Il semblerait que oui, à en croire un article paru dans la revue spécialisée Medecine/Science. Et au petit jeu des comparaisons, les femmes seraient moins résistantes...

Ainsi donc, l’homme ne serait pas si douillet que le prétend volontiers la croyance populaire. Des chercheurs canadiens montrent en effet, que les femmes auraient des seuils de tolérance à la douleur inférieurs à ceux de leurs congénères de sexe masculin. La raison du phénomène se situerait au niveau des hormones sexuelles.

Comme le soulignent les auteurs, ces dernières ont « très probablement un rôle à jouer sur les mécanismes excitateurs et inhibiteurs de la douleur. La testostérone aurait ainsi un rôle protecteur ». Un constat qui selon eux, pourrait expliquer pourquoi les « maladies accompagnées de douleurs chroniques seraient plus fréquentes chez la femme que chez l’homme ». Une hypothèse qui demande pour le moins, à être creusée...

http://www.destinationsante.com/fr_...

 

© Copyright Destination Santé - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
25 juin 2017
Lomé 27°C (à 20h)