Presse

Le journaliste togolais Dimas Dzikodo agressé à Lomé

par Panafrican News Agency (PANA) , le 10 octobre 2005, publié sur ufctogo.com

 

JPEG - 20.3 ko
Dimas Dzikodo en compagnie de Feu Jean Hélène (journaliste à RFI)
et Emmanuel Akitani-Bob (Vice-Président de l’UFC, véritable vainqueur
de la présidentielle) . Photo Dimas Dzikodo

Le directeur de publication du bihebdomadaire togolais "Forum de la semaine", Dimas Dzikodo a été victime d’une agression dans la nuit de dimanche dans le quartier Gbonvié à Lomé, a appris la PANA auprès de la victime.

Selon sa version, recueillie sur son lit d’hôpital ce lundi, il était environ 22 heures, dimanche soir, lorsque des individus en survêtement et en tricot à bord d’un véhicule et d’autres sur des motos, l’ont filé à sa sortie de son journal après le bouclage.

"Subitement, le véhicule a fait un jet de phare qui m’a ébloui", a-t-il dit ajoutant que ses agresseurs ont profité de cet instant pour se jeter sur lui en le faisant tomber de sa moto sur laquelle il conduisait son jeune frère à la maison.

"Ils m’ont roué de coup avant de chercher à m’asphyxier à l’aide d’une bonbonne de gaz qu’ils ont pulvérisé sur mon visage.Ensuite, ils m’ont introduit dans la bouche une sorte de bonbon très dur qu’ils m’ont obligé à avaler", a-t-il affirmé.

M. Dzikodo a souligné avoir réussi à cracher l’objet introduit dans sa bouche avant de crier de toutes ses forces pour demander secours.

Des habitants venus à sa rencontre ont constaté que les
agresseurs avaient pris la fuite laissant derrière eux un
pistolet dans son étui.

La victime qui présente de nombreuses blessures sur son corps notamment aux coudes, aux pieds et à l’oeil gauche, se trouve actuellement à l’hôpital où sa vie ne serait pas en danger.

On rappelle que le directeur de publication de "Forum de la
semaine" avait été arrêté en juin 2003, alors journaliste dans une autre rédaction, torturé à la direction de la Sûreté nationale puis condamné à payer 500.000 FCFA.

Il était accusé d’avoir tenté de scanner dans un cybercafé, des photos de victimes de torture.

Très menacé, les autorités lui ont promis une protection
rapprochée.

Le ministre de la Communication et de la Formation civique, Kokou Biossey Tozoun a rendu visite ce lundi matin à M. Dzikodo qui devra répondre aux questions de la Police judiciaire dans le cadre d’une enquête ouverte à cet effet.

PANA (Lomé, Togo)

 

© Copyright Panafrican News Agency (PANA) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
25 juin 2017
Lomé 25°C (à 05h)