Communiqué

Le Parti sociliste français ne reconnait pas la victoire de Faure Gnassingbé

par Le Parti socialiste français , le 26 avril 2005, publié sur ufctogo.com

 

Communiqué du Secrétariat International

L’annonce officielle, le 26 avril, de l’élection de Faure Eyadéma, fils du dictateur défunt, à la Présidence du Togo n’est absolument pas convaincante. Selon des données crédibles, il a été largement devancé par le candidat de l’opposition Emmanuel Akitani Bob dans les régions les plus peuplées du pays lors de la consultation du 24 avril.

Cette tentative de passage en force, au mépris de la volonté réelle des Togolaises et des Togolais risque de causer le désordre voire la violence, tant est grande la frustration du peuple togolais qui a subi près de quarante ans de dictature. Le pouvoir en place à Lomé en porte l’entière responsabilité politique.

Le Parti socialiste condamne la position complaisante et à bien des égards irresponsable des autorités françaises. Il en appelle aux organisations panafricaines et aux instances internationales, en particulier à l’Union européenne, pour que soit organisé un nouveau scrutin, honnête et équitable, sur la base duquel pourrait s’ouvrir une transition démocratique au Togo.

Communiqué du Secrétariat International

 

© Copyright Le Parti socialiste français

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 31°C (à 18h)