Hebdo santé

Le DDT ressort du placard !

par Destination Santé , le 30 septembre 2006, publié sur ufctogo.com

La rubrique santé de la semaine : Contre les caries, agir de bonne heure :: Le DDT ressort du placard ! :: Une chorba contre le VIH :: Un stérilet qui sourit à l’Afrique ?

 

Contre les caries, agir de bonne heure

Les spécialistes ne cessent de le répéter : les bonnes habitudes s’acquièrent dans l’enfance. Elles détermineront notamment la santé bucco-dentaire de l’adulte. Mieux vaut donc éloigner les caries... et les idées reçues.

- Le soir, il est préférable de donner à son enfant un biberon de lait plutôt que d’eau pure. Faux. A cause du lactose contenu dans le lait. S’il reste longtemps au contact des dents, il peut provoquer des caries ;

- Seules les sucreries peuvent provoquer des caries. Faux. Tous les sucres -ou glucides- peuvent être cariogènes. Y compris ceux qui n’ont pas de goût sucré. Les sucres lents comme ceux des féculents, par exemple ;

- Au goûter, du pain avec du chocolat est préférable à un pain au chocolat. Vrai. Non seulement l’association « pain et chocolat » est moins sucrée mais en plus, elle est bien meilleure sur le plan nutritionnel ;

- Les sodas light n’abîment pas les dents. Faux. Même light, ils n’en demeurent pas moins acides. Ils fragilisent donc l’émail dentaire. Un conseil : boire un soda ou toute autre boisson sucrée à la paille, plutôt qu’au verre pour limiter le contact avec les dents ;

- Les dents définitives sont moins vulnérables aux caries. Faux. Lorsqu’elles poussent, les dents définitives ne sont pas totalement minéralisées. Elles sont donc au contraire, plus vulnérables aux caries.

http://www.destinationsante.com/art...

Le DDT ressort du placard !

Trente ans après l’avoir proscrit, l’OMS vient de réhabiliter le DDT dans la lutte contre le paludisme. L’Organisation recommande en effet de nouveau cet insecticide. A condition qu’il soit utilisé « à bon escient ». Explications.

Après avoir réalisé de nouvelles évaluations, « nous sommes en mesure de recommander l’utilisation du DDT en pulvérisation à l’intérieur des habitations, dans les zones touchées » explique le Dr Anarfi Asamoa-Baah, de l’OMS. « Il a prouvé son efficacité, et ne présente aucun risque pour la santé humaine s’il est correctement utilisé ».

« Parmi les 12 insecticides approuvés par l’OMS, le DDT est bien le plus efficace » poursuit le Dr Arata Kochi, Directeur du département paludisme . Pulvérisé dans les habitations, il réduirait de 90% la transmission du paludisme. « Le recours au DDT constitue aujourd’hui une stratégie majeure contre le paludisme. Au même titre que l’utilisation de moustiquaires imprégnées ».

http://www.destinationsante.com/art...

Une chorba contre le VIH

Durant tout le mois du Ramadan, le « Comité des familles pour survivre au SIDA » partagera régulièrement la soupe avec les séropositifs hospitalisés à l’hôpital Avicenne de Bobigny. Une belle initiative de l’association Une chorba pour tous.

La chorba est la soupe traditionnelle algérienne. Elle est très prisée des Nord-Africains et des Français d’origine maghrébine. Une population nombreuse dans le département de la Seine-Saint-Denis, durement touché par l’infection à VIH-SIDA. En cause pour la majorité des cas, les toxicomanies. Il y dix ans d’ailleurs, les deux-tiers des patients hospitalisés dans le service des maladies infectieuses d’Avicenne étaient des toxicomanes des alentours.

Plusieurs fois par semaine donc, des personnes de toutes confessions et toutes origines prendront place autour d’une table à l’hôpital, pour partager avec les patients qui le souhaitent ce « plat de solidarité et de fraternité ». Une initiative qui mérite d’être relayée, surtout par ces temps où la religion est instrumentalisée pour diviser plus que pour rassembler.

http://www.destinationsante.com/art...

Un stérilet qui sourit à l’Afrique ?

Efficace 5 à 10 ans, indétectable, utilisable en contraception d’urgence, le dispositif intra-utérin (DIU) est bien adapté aux pays défavorisés. Un industriel et une ONG mobilisent les médecins et les femmes en France, pour l’offrir à celles du Sud.

Contraceptif éprouvé, le DIU au cuivre compte des centaines de milliers d’adeptes en France et dans le monde. Mais il est encore trop onéreux pour les pays les plus pauvres. D’où l’idée, née dans l’esprit d’un industriel - les laboratoires HRA Pharma - et de l’ONG française Equilibre et Populations, d’en assurer le financement au moins partiel par une campagne de dons.

Le programme doit assurer la pose de 4 000 stérilets au Sénégal et au Niger, un pays qui est selon les Nations-unies, le plus pauvre du monde. La mise en place, mais aussi la formation des professionnels (médecins et sage-femmes), la promotion et la mise à disposition gratuite des dispositifs. Ce financement est assuré par le fabricant à raison d’un DIU offert pour quatre de sa production - il s’agit du stérilet au cuivre Mona Lisa - prescrits à leurs patientes par les gynécologues français.

Si l’opération porte ses fruits, elle s’étendra sur ces deux pays... et d’autres Etats africains. L’initiative est plus qu’originale. Elle est en effet susceptible d’offrir une vraie solution de progrès. Efficace en contraception d’urgence, le DIU au cuivre peut être utilisé jusqu’à 120 heures après un rapport non protégé, contre seulement 72 heures pour la « pilule du lendemain ». Il permet surtout de faire immédiatement démarrer une contraception régulière. Un moyen sûr pour ces pays, de passer de l’avortement - généralement interdit et surtout pourvoyeur de complications redoutables voire mortelles - à la contraception.

http://www.destinationsante.com/art...

 

© Copyright Destination Santé - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
24 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)