IRAK

La rue africaine contre la guerre en Irak

par Afrik.com , le 26 mars 2003, publié sur ufctogo.com

Les manifestations contre la guerre en Irak ont émaillé les capitales africaines ce week-end. Positions radicales, appel au djihad ou marches pacifiques… Une mobilisation à l’échelle du continent, de Rabat à Maputo et de Dakar à Djibouti.

 

La rue africaine gronde. Le continent n’échappe pas aux vagues de manifestations qui submergent les principales villes mondiales pour dire " Non à la guerre en Irak ". Depuis le début du conflit, trois manifestations de protestation ont été organisées à Rabat, au Maroc, regroupant à chaque fois un millier de personnes. La dernière a eu lieu samedi devant le siège du Parlement. " Nous observerons chaque soir, et de manière responsable, un sit-in de solidarité avec le peuple irakien à Rabat jusqu’à l’arrêt de cette guerre ", a déclaré l’avocat Khalid Soufiani, l’un des organisateurs de la manifestation.

Plusieurs marches pacifiques ont également été organisées, dimanche, dans diverses villes du Royaume. A Fès, 25 000 personnes et à Marrakech près de 30 000 ont dit " Non à l’invasion, Non à la guerre et Non aux génocides ". Une autre manifestation est prévue à Rabat le 30 mars prochain a indiqué le Comité national de soutien à l’Irak qui regroupe plusieurs organisations politiques et syndicales. En Algérie, en parallèle aux déclarations musclées du président Abdelaziz Bouteflika, lundi, lors de l’ouverture du Colloque international sur le dialogue des civilisations à Alger, condamnant l’offensive anglo-saxonne, des jeunes volontaires algériens ont assailli l’ambassade d’Irak à Alger pour demander des visas en vue d’aller combattre auprès des militaires irakiens.

Nous sommes tous des Irakiens

Au Sénégal, alors que Sud Quotidien titrait en éditorial " Nous sommes tous des Irakiens ", quelque 3 000 étudiants et enseignants de l’Université de Dakar ont participé lundi à un rassemblement de protestation. Avant la fin du meeting, des centaines d’étudiants se sont rendus devant l’ambassade des Etats-Unis, au centre-ville (6 km du campus), pour " exprimer leur colère " selon leurs propres mots. Un millier d’habitants les ont rejoints le long du trajet. La police anti-émeute a dispersé les manifestants avant qu’ils aient pu atteindre la représentation diplomatique américaine.

A Maputo, une marche que les journalistes locaux qualifient de " gigantesque " a été organisée samedi par le Mouvement pour la paix et la citoyenneté (MPC) ainsi qu’un sit-in devant la mairie de la capitale mozambicaine. A Djibouti, pays musulman et quartier-général américain de la lutte contre le terrorisme dans la corne de l’Afrique, plusieurs centaines de personnes sont descendues samedi dans les rues de la capitale, certains arborant un visage peint avec les mots : " No War " (" Pas de guerre ") et " God is great " (" Dieu est grand ").

Appel au djihad

Bamako a vu défiler plusieurs centaines de personnes, lundi, à l’appel du chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly. " Nous sommes contre cette guerre, il faut la paix pour que le monde vive en paix ", a déclaré le reggaeman, dénonçant " les assassinats de civils en cours en Irak ". Plus radicaux, les étudiants soudanais, qui ont manifesté trois jours de suite (de samedi à lundi) dans les rues de Khartoum, ont appelé les croyants du monde entier " au djihad contre les troupes américaines et britanniques ". Aux cris de " Bush est un criminel de guerre ", certains manifestants s’en sont pris aux forces de l’ordre qui ont répondu par des coups de bâton.

Seule la Côte d’Ivoire, qui s’emploie à régler la crise politico-militaire qui secoue le pays depuis le 19 septembre 2002, semble se désintéresser de la question irakienne. Aucun dispositif de sécurité particulier n’a été mis en place autour de l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan depuis le déclenchement des opérations aériennes et terrestres contre l’Irak et aucune manifestation n’a eu lieu.

Olivia Marsaud

 

© Copyright Afrik.com - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
19 novembre 2017
Lomé 27°C (à 03h)