Droits de l’homme

La LTDH condamne l’agression contre le journaliste Dimas DZIKODO

par Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) , le 11 octobre 2005, publié sur ufctogo.com

 

LIGUE TOGOLAISE DES DROITS DE L’HOMME

DECLARATION

La LTDH condamne l’agression contre le journaliste Dimas DZIKODO et exige que Mr Faure GNASSINGBE retrouve les agresseurs et leurs commanditaires

La lâche agression dont le directeur de publication Jean-Baptiste K. D. DZILAN alias Dimas DZIKODO du journal Forum de la Semaine a été victime dans la soirée du 9 octobre 2005 fait partie du climat de terreur entretenu à dessein pour empêcher les journalistes, les défenseurs des droits de l’Homme et les démocrates en général d’œuvrer pour l’avènement d’un état de droit au Togo.

Après les fermetures de radios et télévisions ou leur destruction ; la censure organisée par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), les menaces de mort et le harcèlement des journalistes, des individus organisés, véritables ennemis de la liberté, après les menaces, sont passés aux actes en rouant sauvagement de coups Dimas DZIKODO à la sortie du siège de son journal.

Eu égard à cet acte de sauvagerie dont la lâcheté n’échappe à personne, la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme en appelle au Chef de l’État, Faure GNASSINGBE, afin qu’il mette tout en œuvre pour faire rechercher et traduire en justice les criminels, c’est-à-dire les exécutants et les commanditaires, qui veulent faire du Togo une jungle où règnerait la barbarie, l’injustice et l’impunité.

Les menaces de mort, les expéditions punitives font partie de la culture de la violence et de l’impunité qui sévit au Togo depuis trente-huit ans et dont les journalistes et les défenseurs des droits de l’Homme sont les cibles privilégiées. Le gouvernement de M. Faure GNASSINGBE a l’obligation de mettre fin à cette culture de la violence qui détruit notre pays en passant aux actes après les belles paroles.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme, particulièrement visée par les ennemis du peuple togolais, se sent visée dans cette odieuse et barbare agression, car Dimas DZIKODO est l’un de ses militants les plus actifs.

Fait à Lomé, le 11 octobre 2005

Le Secrétaire Général,
Ayayi Togoata APEDO-AMAH

LIGUE TOGOLAISE DES DROITS DE L’HOMME
527, rue 77 Assahoun Tokoin-ouest BP : 2302
LOME- TOGO Tél/ Fax : (228) 220 70 86 / 905 17 45
E-mail : ltdh tg.refer.org

 

© Copyright Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH)

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
18 décembre 2017
Lomé °C (à 0h)