Côte d’Ivoire

La France positionne des troupes à Lomé

par Le Courrier d’Abidjan , le 14 janvier 2005, publié sur ufctogo.com

Depuis quelques semaines déjà, le Togo qui n’abrite pas de base militaire française en Afrique, est aux couleurs des forces armées françaises.

 

DESTABILISATION - Jacques Chirac et son régime ne démordent pas dans leur volonté de faire chuter Laurent Gbagbo. Ils multiplient les plans diaboliques pour réussir leur sale besogne.

« Tournons la page ». C’est le refrain qui a rythmé, il n’y a pas longtemps, tous les discours des officiels français pour que les relations entre la France et la Côte d’Ivoire, fortement ternies à la suite des événements de novembre 2004, connaissent une évolution significative et positive. Mais à la lumière des faits, il n’est pas hasardeux d’affirmer que ces déclarations cachent mal la volonté de la France de nuire à « un pays ami et allié », une fois la Côte d’Ivoire endormie par ces propos mielleux.
La France de Jacques Chirac, qui ne digère pas du tout la médiation du président sud-africain Thabo MBeki dans la crise ivoirienne - crise dans laquelle l’ancien maître est trempé jusqu’au cou -, vient de positionner ses troupes à quelques encablures de ce pays frère. Illusoire donc de croire que la France de Chirac veut vraiment « tourner la page » sombre de ses relations avec la Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo. Elle ne cesse pas de concocter des plans diaboliques pour, d’une part, faire échouer la médiation sud-africaine et, d’autre part, atteindre un objectif longtemps poursuivi depuis l’accession de Laurent Gbagbo à la magistrature suprême de son pays : le renverser et installer un valet, un homme à ses ordres. Le chef de l’Etat ivoirien, qui a jusque-là réussi à faire échec aux nombreuses tentatives de déstabilisation de son régime risque, s’il n’y prend garde, de se faire surprendre par un autre coup fourré que la France est en train de préparer depuis le Togo. Voulant brouiller les pistes anciennement connues de Ouagadougou (Burkina Faso) et de Bamako (Mali), la France, pour réussir sa sale besogne, a décidé cette fois-ci de prendre pour base arrière de déstabilisation un autre pays ami ( ?) : le Togo du doyen Gnassingbé Eyadema.
Depuis quelques semaines déjà, le Togo qui n’abrite pas de base militaire française en Afrique, est aux couleurs des forces armées françaises. Selon des sources sur place à Lomé, trois espaces hôteliers de la capitale togolaise sont devenus les quartiers généraux des militaires français. Ce sont les hôtels Sarakawa, l’hôtel de la Paix et l’hôtel du 2 février. Certains d’entre eux arborent leur tenue militaire, quand d’autres sont en tenue civile. Selon notre informateur, il s’agirait pour ces soldats français, pré positionnés en ces lieux, de rallier le plus rapidement possible la Côte d’Ivoire quand la situation l’exigerait. « La France de Jacques Chirac, qui ne supporte pas d’avoir échoué dans sa tentative de renversement du président Gbagbo en novembre dernier, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, après avoir englouti des fortunes dans son opération de chute du régime en place », ajoute notre source. « Chirac considère la résistance des patriotes ivoiriens comme un véritable affront qu’il ne supporte pas du tout. Pour leur faire payer leur outrecuidance, il a décidé de frapper cette fois-ci plus fort. C’est la raison qui motive la présence de nombreux militaires français à Lomé, qui s’apprêtent à porter le coup fatal au régime Gbagbo », insiste-t-il.
Cet autre schéma de l’opération française « déstabiliser Gbagbo »’, qui se veut punitif, doit intervenir avant que le médiateur sud-africain n’ait le temps véritable de mettre la pression sur les rebelles, qui jusqu’à présent n’ont pas daigné respecter la feuille de route qu’il a édictée. En somme, la France n’a pas mis de bémol à sa volonté de « tuer » le régime ivoirien. Gbagbo Laurent, malgré tous ses efforts pour ramener la paix en Côte d’Ivoire, est toujours dans le collimateur de la France déstabilisatrice.

Nazaire Séry - Le Courrier d’Abidjan

 

© Copyright Le Courrier d’Abidjan

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
28 mars 2017
Lomé °C (à 0h)