CAN 2006

La FIFA réclame "plus de respect" envers les joueurs africains

par Le Monde (France) , le 21 janvier 2006, publié sur ufctogo.com

Avant le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi 20 janvier, au Caire, le président de la Fédération internationale de football (FIFA) a invité les dirigeants des clubs européens à montrer "plus de respect" à l’égard du continent africain. "Les clubs prennent les meilleurs joueurs d’Afrique mais, quand il s’agit de les rendre à l’Afrique, ils ne veulent pas, a affirmé Joseph Blatter. C’est un manque de respect."

 

Sur les 368 joueurs participant à la CAN 2006, 209 évoluent dans des championnats européens. Avec 71 joueurs, la France fournit le plus gros contingent. A l’instar de l’AS Saint-Etienne (ASSE), certains clubs de Ligue 1 ont exprimé leur mécontentement devant l’absence prolongée de quelques-uns de leurs meilleurs éléments. "Je perds six joueurs ; forcément, je ne vais pas dire que je suis content", a déclaré Elie Baup, l’entraîneur stéphanois.

Les Verts ont refusé de laisser partir Alaeddine Yahia, appelé à la rescousse par le sélectionneur de la Tunisie, Roger Lemerre, pour suppléer au forfait de Karim Saïdi (Feyenoord Rotterdam), blessé. La fédération tunisienne avait saisi la FIFA, jeudi 18 janvier, pour que l’ASSE libère le joueur. La FIFA a donné raison au club français, estimant que la fédération tunisienne n’avait pas respecté les délais requis pour convoquer son joueur.

En Espagne, le FC Barcelone a laissé partir au dernier moment son attaquant vedette Samuel Eto’o. Pour ménager son club et sa sélection, le Camerounais avait même émis la possibilité de faire la navette entre l’Egypte et l’Espagne pour disputer la CAN la semaine et la Liga le week-end.

En Angleterre, le forfait du Ghanéen de Chelsea, Michael Essien, officiellement pour "blessure", pourrait cacher une manoeuvre de l’entraîneur José Mourinho pour économiser son milieu de terrain. "Il y a certainement des pressions pour que les joueurs ne partent pas à la CAN", estime Henri Michel, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire (Le Monde du mercredi 11 janvier). Il y a deux ans, Frédéric Kanouté avait été évincé de l’équipe de West Ham (Premier League anglaise) après avoir disputé la CAN avec le Mali.

"Je m’adresse aux clubs qui, en exerçant des pressions, parviennent à retenir nos joueurs sélectionnés. C’est une inquiétude pour nous, a déclaré Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football. Ne vous enfermez pas dans une approche égoïste et purement financière du football."

Le président de la FIFA, Joseph Blatter, estime qu’"il faut éviter l’exode" des joueurs africains. Le Suisse a émis le souhait de voir se développer "des ligues professionnelles dans le plus de pays possibles pour permettre aux jeunes joueurs africains de gagner décemment leur vie et de ne pas fuir leur pays pour des offres alléchantes des clubs européens ou autres".

Le patron du football mondial n’a en revanche pas expliqué comment il comptait aider les pays africains à se doter de structures professionnelles susceptibles de retenir les meilleurs joueurs sur le continent.

Stéphane Mandard - Le Monde

 

© Copyright Le Monde (France) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
24 septembre 2017
Lomé 22°C (à 13h)