Dialogue intertogolais

L’opposition veut discuter directement avec Eyadema

par Togoforum , le 20 février 2002, publié sur ufctogo.com

 

Des communiqués de diverses sources soutiennent que toute l’opposition sera reçue ce mercredi 20 fevrier 2002 par la Président Eyadema. Il semblerait que c’est l’opposition elle-même qui a exigé cette rencontre. Pour l’opposition togolaise, il ne sera plus désormais question d’intermédiaires.

Il y a-t-il une stratégie commune que cette opposition a arrêtée ? L’on aimerait bien le savoir. Qu’est-ce qui est à l’ordre du jour de la rencontre d’aujourd’hui ? A en croire les informations publiées sur le site du RPT, « Les principaux partis de l’opposition togolaise ont affirmé lundi ne vouloir discuter de la résolution de la crise politique qu’avec le président Gnassingbé Eyadéma. » D’ailleurs Cornelius Aidam, 3e Vice Président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) l’a réaffirmé sur RFI hier matin. D’ailleurs Cornelius Aidam, 3e Vice Président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) l’a réaffirmé sur RFI hier matin.

Rappelons qu’après la modification unilatérale du code électoral par l’Assemblée RPT, les militant(e)s dudit parti avaient organisé le week-end des 9 et 10 fév. Des manifestations de soutien et d’insultes aux partis de l’opposition. Le week-end dernier , c’était le tour des partis de l’opposition représentés au CPS de protester et de dénoncer cette modification qui, tout en maintenant le bulletin unique, prévoit un scrutin uninominal à un tour. La contre-manifestion organisée ce même jour par le HACAME pour soutenir la revision du code électoral n’est pas passée inaperçue. Elle est un fait grave qui rappelle les contre-manifestations provocatrices des années 90. C’est à dire que le Togo n’a pas évolué depuis plus de 10 ans sur le plan des mentalités et malgré les pertes en vues humaines de part et d’autre et dont les auteurs sont les mêmes.

Désormais, obligation est faite aux candidats à l’électon présidentielle de renoncer à leur éventuelle nationalité étrangère et de séjourner 12 mois pour les présidentielles au Togo avant leur candidature. Quant aux candidats aux législatives, ils doivent avoir séjourné dans le pays 6 mois avant leur candidature. Le nombre des membres de la CENI et de ses démembrements a été réduit de moitié, par souci de réduire les coûts, affirme-t-on du côté du pouvoir.

Ce que tout le monde sait mais tait, c’est que tout cela vise à permettre au gouvernement d’arbitrer en cas de contentieux et naturellement de tirer la couverture de son côté. L’opposition ne panique pas, semble-t-il. L’acte reste largement désapprouvé par la communauté internationale : Koffi ANANN est inquiet de l’enlisement du processus électoral. La France regrette cet acte qui met en péril le dialogue intertogolais.

L’Allemagne avait été la 1ère à dénoncer l’attitude de la mouvance présidentielle. L’UE a suspendu son aide financière au processus et ne la reprendra que si tout reprend au CPS, c’est-à-dire si le gouvernement met un trait rouge sur le jeu qu’il vient de faire.

Il semble que pour l’opposition, tout soit clair qu’elle ne se prêtera pas à ce jeu qu’elle connaît déjà. Le pouvoir semble mesurer la gravité de son acte. Le Pésident de la République n’a-t-il pas appelé à la reprise des travaux au CPS où tout doit se décider, le Parlement ne devant qu’approuver les décisions du CPS. Mais, voila, l’opposition dit vouloir ne discuter qu’avec Eyadema. Peut-on donc en conclure que le CPS est dissout ? Les facilitateurs reviendront-ils à Lomé ou non ?

De sources proches de l’opposition, les préparatifs des élections devraient reprendre là où elles étaient avant la dernière mission des facilitateurs : à la commande des cartes, commande qui passe par l’appelle d’offre dont seule la CENI a la responsabilité, et non le gouvernement. Le RPT ne peut que faire marche arrière s’il agit dans l’intérêt du peuple qui croule sous la misère.

Martin Salla Santos à Lomé

 

© Copyright Togoforum

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
29 juin 2017
Lomé 26°C (à 09h)