Droits de l’homme

L’impunité, obstacle à l’éradication de la torture au Togo, selon une mission de l’ONU

par Agence de Presse Africaine (APA) , le 17 avril 2007, publié sur ufctogo.com

 

Le Rapporteur spécial des Nations Unies chargé des questions de torture et de traitements inhumains, Manfred Nowak, qui vient de boucler une mission d’une dizaine de jours au Togo a constaté que l’impunité est un obstacle à l’éradication de la torture dans le pays.

« Si les tortionnaires ne craignent pas d’être punis, cette pratique va perdurer », a déclaré Nowak au cours d’une conférence de presse mardi à Lomé.

Durant son séjour, Manfred Nowak a effectué des visites inopinées dans les prisons et autres lieux de détention de la police et de la gendarmerie dans plusieurs localités du Togo où il a rencontré en privé les détenus et le personnel carcéral.

Il a également discuté avec les autorités togolaises, les responsables d’organisations non gouvernementales, ce qui lui a permis de se rendre compte que les coups et d’autres formes de mauvais traitements constituent une pratique quotidienne dans la majorité des lieux de détention.

M. Nowak a fait des recommandations aux autorités togolaises, notamment que la torture soit pénalisée dans le pays, recommandant que Lomé ratifie le protocole relatif à la Convention contre la torture.

En déplorant les conditions de détention des prisonniers et les défaillances du système judiciaire togolais « lent, inefficace et corrompu".

Selon lui, de nombreux prisonniers - environ trois sur quatre d’entre eux - sont privés de liberté pendant des années sans avoir été jugés, ce qui ne fait, à son tour qu’exacerber le surpeuplement carcéral.

Il a par ailleurs lancé un appel à la communauté internationale pour apporter son aide à la réforme des systèmes judiciaire et pénitentiaire ainsi que des services chargés de l’application des lois au Togo.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies chargé des questions de torture et autres traitements inhumains transmettra dans les jours à venir un rapport écrit complet de sa visite au conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Les Togo est souvent accusé de violations des droits de l’homme et surtout de tortures par des organisations internationales et des organisations non gouvernementales travaillant sur les droits de homme en dépit des engagements pris par les autorités de respecter les droits de l’homme.

Agence de Presse Africaine (APA)

 

© Copyright Agence de Presse Africaine (APA) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 33°C (à 16h)