Transition

L’Union Européenne presse le Togo de respecter la constitution

par Associated Press (AP) , le 6 février 2005, publié sur ufctogo.com

 

L’Union européenne a exhorté dimanche les dirigeants politiques togolais à se conformer à la Constitution de leur pays pour transférer le pouvoir dans le calme après le décès du président Gnassingbé Eyadéma.
« J’appelle au strict respect des procédures prévues par la Constitution », déclare dans un communiqué le commissaire européen au Développement Louis Michel. « Tout autre moyen n’offrirait pas la stabilité au pays ».
Alors que l’armée togolaise a désigné Faure Gnassingbé, fils du président défunt, pour succéder à son père, Louis Michel estime que cette tentative pourrait avoir des « conséquences » sur les relations entre le Togo et l’Union européenne.
La Constitution togolaise prévoit, en cas de décès du chef de l’Etat, que le président de l’Assemblée, Fanbare Ouattara Natchaba, assure l’intérim et organise des élections dans un délai de 60 jours. L’armée a expliqué que, comme M. Natchaba était à l’étranger au moment du décès de Gnassingbé Eyadéma, elle avait nommé le fils de ce dernier pour lui succéder afin d’éviter une vacance du pouvoir.
Alors que les frontières terrestres, maritimes et aériennes du Togo étaient fermées, M. Natchaba est arrivé samedi soir à Cotonou, capitale commerciale du Bénin, pays voisin du Togo. Un journaliste de l’Associated Press l’a contacté dimanche par téléphone à son hôtel de Cotonou, mais M. Natchaba a refusé de donner tout commentaire.

AP

 

© Copyright Associated Press (AP) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
29 juin 2017
Lomé 26°C (à 09h)