Communiqué

L’UFC lance un appel à la lutte pour la fin du régime Eyadéma

par UFC , le 28 juin 2002, publié sur ufctogo.com

 

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT (UFC)
59 Rue Koudadzé, Lom-Nava BP 62 168
Tel/Fax 21 33 32 Lomé
http://www.ufctogo.com
E-mail :contact ufctogo.com
Lomé, le 28 juin 2002

Appel


L’UFC lance un appel à la lutte pour la fin du régime Eyadéma

Le Peuple togolais en portant massivement son choix sur le candidat de l’UFC, Gilchrist Olympio, lors de l’élection présidentielle de juin 1998, était déjà profondément préoccupé de l’existence des faits graves et des comportements inadmissibles à la tête de l’Etat, contenus dans le document "Il est temps d’espérer" publié le 27 juin 2002, par le Premier Ministre d’Eyadéma, Messan Agbéyomé KODJO. Les populations togolaises avaient lors de ce scrutin, manifesté la nécessité d’un changement intégral du système Eyadéma, des mœurs et des pratiques en cours dans notre pays.

Il est important aujourd’hui de rappeler que les populations togolaises, conscientes des graves violations des droits de l’Homme, de la gabegie, de la prévarication et du népotisme, caractéristiques du régime Eyadéma, avaient, en 1991, à la Conférence Nationale Souveraine (CNS), condamné ce système et exigé la mise en œuvre d’une éthique politique nouvelle. Une décennie après cette CNS, la situation dénoncée alors, s’est gravement empirée au point de menacer l’existence même de notre Etat.

Il est opportun aujourd’hui de rappeler que depuis 35 ans, de vaillants fils et filles de notre pays, patriotes nationalistes, dénoncent l’incapacité fondamentale et intrinsèque du régime Eyadéma à œuvrer au développement de notre pays et au bonheur du Peuple togolais. Ils combattent les méthodes dictatoriales mises en oeuvre pour occulter cette incapacité. Beaucoup ont mené la lutte au prix de leur vie : Laurent Djagba, Clément Kolor, Boukari Kérim, Omer Adotévi etc. Plusieurs ont été contraints à l’exil : Guy Kouassigan, Noé Kutuklui, Théophile Kao, etc.

Aujourd’hui la reconnaissance officielle des faits et comportements graves du premier responsable de l’Etat par son Premier Ministre, valorise la lutte de ces togolais. C’est le lieu de leur rendre hommage.

Aujourd’hui, la gravité des problèmes auxquels nous sommes confrontés et l’amour de notre pays, exigent de tout togolais, de quelque bord qu’il soit, le courage pour le soutien de la justice et de la vérité, pour la survie de notre pays. Tout togolais a le devoir, à ce carrefour historique de notre combat, de rejoindre le vaillant Peuple togolais en lutte, pour la fin du régime Eyadéma.

L’UFC lance un appel solennel et pressant à toutes les forces démocratiques, aux organisations politiques, aux associations humanitaires et des droits de l’Homme, aux organismes caritatifs, aux organisations religieuses, aux agents de l’administration, aux forces de sécurité, aux syndicats, à toutes les couches de la population, pour qu’ils s’organisent et répondent aux mots d’ordre des forces de changement pour la fin du régime Eyadéma et l’avènement d’une ère nouvelle respectueuse du bien public et de la dignité humaine.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel AKITANI BOB

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
18 octobre 2017
Lomé 27°C (à 18h)