Droits de l’homme

L’UFC exige la libération des responsables de la CDPA arrêtés

par UFC , le 15 mai 1999, publié sur ufctogo.com

 

L’UFC exige la libération des responsables de la CDPA arrêtés dans le cadre d’une prétendue enquête sur les révélations d’Amnesty International.

L’UFC a appris, avec indignation, l’arrestation de MM TENGUE et GAYIBOR, responsables de l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits Humains (ADTDPDH) et membres du Bureau Exécutif de la CDPA.

Ces deux personnes sont accusées par les autorités d’avoir créé un « gang de faussaires des Droits de l’Homme » manipulé par l’UFC et la CDPA et ayant pour objectif de ternir l’image du Togo.

L’UFC trouve ridicules et indignes d’autorités responsables, de telles affirmations contre lesquelles elle émet les plus vives protestations. Elle condamne ces arrestations sans aucun fondement et demande au pouvoir de libérer MM TENGUE et GAYIBOR dans les plus brefs délais.

L’UFC voudrait dire aux autorités togolaises que le Peuple togolais et la Communauté internationale savent depuis longtemps que la piètre image qu’offre aujourd’hui notre pays n’est pas le résultat d’une campagne de désinformation menée par l’opposition ou un prétendu « gang de faussaires », mais la simple conséquence des actes qu’elles-mêmes posent tous les jours.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel AKITANI BOB

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
16 décembre 2017
Lomé 28°C (à 18h)