Communiqué

L’UFC demande aux populations togolaises de se mobiliser pour sauver leur victoire

par UFC , le 16 octobre 2007, publié sur ufctogo.com

 

GIF - 733 octets
UNION DES FORCES DE CHANGEMENT

UFC

59, Rue Koudadzé, Lomnava Lomé, Togo
http://www.ufctogo.com BP 62168 Tel 338 01 85

DECLARATION DE L’UFC

Le dimanche 14 octobre 2007, le peuple togolais s’est rendu massivement aux urnes pour choisir ses représentants à l’Assemblée nationale.

L’Union des Forces de Changement (UFC) remercie très sincèrement les populations togolaises pour ce comportement citoyen.

Malgré les insuffisances de l’APG, l’UFC, dans un esprit d’ouverture et de responsabilité, s’est engagée dans le processus devant conduire à ces élections, animée par la volonté de contribuer au règlement juste et durable de la crise togolaise à travers des élections libres, démocratiques et sans violence.

L’UFC constate que les commentaires des observateurs internationaux des élections se concentrent sur le déroulement pacifique du scrutin alors qu’elle relève, en amont comme le jour du scrutin, plusieurs éléments de nature à compromettre la vérité des urnes :
- Achats massifs de cartes d’électeurs avant le scrutin.
- Urnes non scellées.
- La pénurie de timbres d’authentification des bulletins de vote par rétention et soustraction, a créé la confusion partout dans le pays dès la mi-journée. Un grand nombre d’électeurs craignant les fraudes a déserté les centres de votes.
La solution à cette situation est intervenue à l’heure de clôture des opérations de vote après un communiqué de la CENI demandant la poursuite du vote sans authentification des bulletins.
Les dépouillements ont débuté dans la même confusion généralisée.

- Usage abusif de procurations surtout dans la partie septentrionale du pays.
- Rétention des procès verbaux.
- Dépouillement à huis clos dans certains bureaux de vote.
- Annulations intentionnelles, injustifiées et massives de bulletins votés UFC sur toute l’étendue du territoire, alors que le choix précis et clair de l’électeur n’est pas contestable.

A titre d’exemples :

- Dans la Commune de Lomé, des milliers de bulletins, votés UFC, ont été systématiquement annulés.

- Dans la circonscription électorale de TCHAOUDJO, annulation de 5485 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de BASSAR, annulation de 5106 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de l’EST MONO, annulation de 3353 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de l’AMOU, annulation de 2373 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale d’ASSOLI, annulation de 1885 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de KLOTO, annulation de 4055 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de SOTOUBOUA, annulation de 3981 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de DOUFELGOU, annulation de 1949 bulletins votés UFC visant à priver l’UFC d’un siège.

- Dans la circonscription électorale de l’AVE, annulation de 5468 bulletins votés UFC visant à réduire l’ampleur des votes en faveur de l’UFC.

- Dans la circonscription électorale de du Golfe et dans le seul canton d’Aflao Sagbado, sur 68 088 votants, 5 714 bulletins votés UFC ont été annulés visant à réduire l’ampleur des votes en faveur de l’UFC.

Face à ces irrégularités de nature à modifier profondément les résultats du scrutin, l’UFC exige :

1. Le redressement de tous les bulletins abusivement annulés dans toutes les circonscriptions électorales.

2. La reprise des décomptes de toutes les voix par la CENI.

3. L’audit des élections du 14 octobre 2007 pour que les vrais résultats sortis des urnes soient acceptables par tous.

C’est la seule voie pour que les populations togolaises, qui n’acceptent pas ces fraudes, retrouvent la sérénité et s’inscrivent dans le climat de paix souhaité par tout le monde.

L’UFC demande aux populations togolaises de se mobiliser pour sauver leur victoire.

Fait à Lomé, le 16 octobre 2007

Le Vice-Président

Patrick LAWSON

 

© Copyright UFC

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
21 septembre 2017
Lomé 26°C (à 20h)