Coupe du monde de Football

L’Afrique retient son souffle

par Cameroon Tribune (Cameroun) , le 20 août 2003, publié sur ufctogo.com

Pour se qualifier pour les quarts de finale, le Nigeria, le Cameroun et la Sierra Leone sont contraints de réussir leur troisième match .

 

Déjà vainqueur à quatre reprises de la coupe du monde des cadets, grâce au Nigeria (1985, 1993), et le Ghana (1991,1995), le continent africain présente un visage moins radieux au cours de l’édition 2003 qui se déroule en Finlande. Pourtant, une nouvelle fois, les équipes africaines abordaient la compétition précédée d’une excellente réputation. Mais le Nigeria, le Cameroun et la Sierra Leone ne se sont pas encore montrés particulièrement conquérants. Dans le groupe B, le Nigeria se trouve en compagnie de l’Argentine, du Costa Rica et de l’Australie. Après leurs deux premiers matchs, les " Eaglets " totalisent quatre points et se classent à la deuxième place, derrière l’Argentine qui en compte six. Cet après midi, le Nigeria rencontre l’Argentine, avec l’obligation de glaner au moins un point. Car dans l’autre rencontre du groupe, le Costa Rica, qui compte un point est encore susceptible de se qualifier, s’il remporte son match face à l’Australie, dernière équipe de ce groupe.

Lors de leurs deux précédentes sorties, les doubles champions du monde ont souffert pour obtenir le nul devant le Costa Rica ; face à l’Australie, c’est encore à la hussarde qu’ils se sont imposés devant les petits Australiens. Pour les Sierra Leonnais, le scénario est plus compliqué dans le groupe D. Après avoir laissé échapper la victoire lors du temps additionnel devant l’Espagne, les Sierra Stars ont à nouveau craqué à l’ultime minute de jeu devant les Etats-Unis, qui l’ont emporté sur le score de deux buts à un. Demain, Samuel Barlay et ses coéquipiers devront battre nettement la Corée et espérer que les Etats-Unis battent l’Espagne. Si les choses se passent autrement, les vice-champions devront faire leurs valises. Les Lions Indomptables cadets devront, eux aussi, remporter leur dernier match face au Portugal demain. En cas de victoire, les Camerounais qui comptent deux points dépasseraient les Lusitaniens qui en ont quatre.

La fin de compétition pleine de suspense et d’incertitudes qui s’annonce dans ce mondial cadets côté africain, aurait pu être évitée. En effet, plus d’une fois, les jeunes Africains tenaient le bon bout, avant de s’effondrer dans les ultimes instants du match. Par deux fois, la Sierra Leone a pris un but dans le temps additionnel. Le Cameroun lors de ces deux premières rencontres s’est aussi laissé surprendre alors qu’il menait au score. Le Nigeria qui s’est laissé rattraper au score lors de sa première rencontre par le Costa Rica, a bien réagi devant l’Australie qu’il a battu sur le fil. Les techniciens africains devront mettre un accent particulier sur la gestion des fins de match, pour éviter des surprises désagréables à leurs équipes. Toujours est-il que quelques jeunes joueurs africains s’illustrent en Finlande. Samuel Barlay, le capitaine des Sierra Stars est un milieu de terrain de grande classe. Il a déjà inscrit deux buts dans ce mondial. Ezékiel Bala, l’attaquant du Nigeria a lui aussi inscrit deux buts. Et au vu de ses prestations, les observateurs ne tarissent pas d’éloges à son endroit. Les Camerounais ne sont pas en reste, avec Joseph Mawayé qui a inscrit les deux buts camerounais jusqu’ici, et qui s’avère être un vrai poison pour les défenses. C’est du reste sur leurs atouts offensifs que les équipes africaines vont compter pour forcer leur destin en Finlande. Suspense garanti.

Simon Pierre Etoundi - Cameroon Tribune (Yaoundé)

 

© Copyright Cameroon Tribune (Cameroun) - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 33°C (à 16h)