Elliot OHIN

J’ACCUSE !!

par Elliott OHIN , le 27 avril 2006, publié sur ufctogo.com

J’accuse le clan Gnassingbé et sa clique d’incapacité délibérée pour l’instauration de la démocratie au Togo.
J’accuse de crime imprescriptible, le clan Gnassingbé et sa clique qui sont en train de brader le Togo comme une épicerie familiale.

 

J’accuse le clan Gnassingbé et sa clique de vouloir ’ivoiriser’ le Togo en poussant notre peuple dans ses derniers retranchements.

J’accuse le clan Gnassingbé et sa clique d’incapacité délibérée pour l’instauration de la démocratie au Togo.
J’accuse de crime imprescriptible, le clan Gnassingbé et sa clique qui sont en train de brader le Togo comme une épicerie familiale.

J’accuse d’obscurantisme, tous ceux qui ont fait que le futur pour lequel nos grands-parents et parents se sont battus, n’est pas le présent dans lequel nous vivons aujourd’hui.

J’accuse d’incurie préméditée, ceux qui ont transformé nos hôpitaux en mouroirs où les médecins assistent impuissamment leurs malades à rendre l’âme, faute de moyens pour les guérir.

J’accuse de mercantilisme morbide, ceux qui font de la mort du peuple togolais, leur pain.

J’accuse de machiavélisme, ceux qui utilisent la misère de notre peuple comme tremplin personnel pour assouvir leur besoin d’identité et leur bonheur.

J’accuse d’imposture et de sophisme, ceux qui font croire aux esprits ‘crédules’ que seul un pacte avec les usurpateurs criminels sous forme d’élections législatives, peut sortir le Togo de l’ornière.

J’accuse de malhonnêteté intellectuelle, ceux qui pour des raisons partisanes, travestissent la vérité.
J’accuse de fossoyeurs de la démocratie, ceux qui veulent être plus royalistes que le roi.

J’accuse d’antipatriotisme notoire, ceux qui font qu’aujourd’hui des milliers de jeunes Togolais deviennent des exilés malgré eux.

J’accuse de complicité à la dictature, tous ces pays et organismes qui participent à la mort du Togo par suicide assisté.

J’accuse de conservatisme antipatriotique, tous ceux qui continuent de faire l’apologie de l’apolitique dans le Togo d’aujourd’hui.

J’accuse enfin de crime contre l’humanité, tous ceux qui de près ou de loin, se sont rendus complices de toutes ces accusations.

Pour toutes ces accusations, seule une sentence immédiatement exécutable par le peuple contre les usurpateurs sanguinaires peut sauver le Togo d’une victoire à la Pyrrhus.

Finissons, finissons.

États-Unis, 27 avril 2006
Elliott Ohin

 

© Copyright Elliott OHIN

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
22 août 2017
Lomé 23°C (à 04h)