40 ans déjà

Invitation : Sylvanus Olympio - 13 janvier 1963 - 13 janvier 2003

par UFC France , le 12 janvier 2003, publié sur ufctogo.com

Commémoration à Paris des 40 ans de l’assassinat du père de la nation togolaise Sylvanus Epiphanio K. OLYMPIO.

 

UFC-France
117, rue de Charenton
75012 Paris
Tel. : 0142070889
contact ufctogo.com

INVITATION

Sylvanus Olympio :
13 janvier 1963-13 janvier 2003
il y a 40 ans fut assassiné le père de la nation togolaise

Pour commémorer les 40 ans de l’assassinat du père de la nation togolaise Sylvanus Epiphanio K. OLYMPIO, L ’Union des Forces de Changement (UFC-France )& Le président Gilchrist OLYMPIO vous convient à une messe d’action de grâce le dimanche 12 janvier 2003 à 13h30 en l’Eglise Pasteur à AGECA 177, rue de Charonne -75011 Paris
(métro Alexandre Dumas)

2003 : une année cruciale pour le peuple togolais.

Venez nombreux. Ablodé !

Après la messe, dans la grande salle d’AGECA :

14 h 45 : rappel des événements de cette journée funeste du 13 janvier 1963 par M. Têtêvi Godwin TETE­-ADJALOGO, président de l’UFC-France

15 h 30 : message audio du Président Gilchrist OLYMPIO

15 h 40 à 18 h : collation


« Le devoir d ’ engagement »

Le temps n’est jamais en faveur des despotes mais des peuples conscients en lutte. Il ne s’agit nullement ici de laisser passivement le temps au temps, mais de faire individuellement et collectivement des efforts pour accélérer l’échéance de notre libération en aidant le temps. Le devoir de mémoire n’invite pas à une contemplation béate d’événements passés mais plutôt à un « devoir d’engagement » actif et volontaire dans le présent. Dans cet esprit, la connaissance et l’importance accordée à notre histoire servent à éclairer le débat et à donner du sens à notre action présente dans laquelle se joue aussi un peu du futur.

Voilà pourquoi tous les combattants de la liberté, tous les patriotes, à quelque couche sociale qu’ils appartiennent, doivent avoir à coeur de ne pas laisser libre champ aux auteurs du détes­table travail de sape et de démolition de la mémoire collective de la nation togolaise. Ils doivent relayer l’écho de la voix des martyrs, des bâtisseurs, hommes et femmes, jeunes et vieux, humbles ou héros qui ont apporté leur amour, leur intelligence, leur labeur et même leur sang à l’édification de la patrie togo­laise. C’est ainsi que le passé devient Histoire, instrument irremplaçable. ..

En l’occurrence, dans notre situation actuelle, faire triompher le changement qui doit rouvrir pour nous la porte de la liberté et le chantier de la construction démocratique de notre société.

Dr Albert Franklin

 

© Copyright UFC France

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)