Présidentielle

Gilchrist Olympio dénonce « une fraude massive », craint des dérapages violents

par AFP , le 26 avril 2005, publié sur ufctogo.com

 

Le chef de l’opposition radicale togolaise, Gilchrist Olympio, a dénoncé mardi « une fraude massive » à la suite de la proclamation de la victoire à la présidentielle de Faure Gnassingbé et a prévenu que la situation dans Lomé menaçait d’être incontrôlable, dans une déclaration à l’AFP.

« Il sera très difficile de contrôler nos jeunes supporteurs dans Lomé », a affirmé M. Olympio, joint par téléphone au Ghana.

De violents incidents ont éclaté mardi à Lomé, où des barricades ont été érigées par des jeunes, peu après la proclamation de la victoire à la présidentielle de Faure Gnassingbé avec 60,22 % des suffrages, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Ne croyez pas que Faure soit bien élu (...) Nous nous y attendions, il y a eu une fraude massive. Nous rejetons le résultat », a affirmé M. Olympio.

Concernant l’accord du gouvernement d’union nationale annoncé lundi soir à Abuja, M. Olympio a précisé : « Je dois consulter mon bureau politique, mais je peux vous dire déjà, à 90 pour cent, que nous n’accepterons pas d’entrer dans ce gouvernement ».

M. Olympio, qui vit en exil en France, après des menaces sur sa vie, a l’intention de se rendre au Togo.

« Mais, explique-t-il, il faut que les frontières soient ouvertes et que ma sécurité soit assurée ».

Il a déclaré s’être entretenu mardi matin avec plusieurs ambassadeurs, dont ceux du Canada et des Etats-Unis, mais pas de la France. « Les Français m’ignorent », a-t-il ajouté.

Avant, dans la matinée, un proche collaborateur du candidat de l’opposition radicale, Emmanuel Akitani Bob, avait démenti un éventuel accord sur un gouvernement d’union nationale.

Jean-Claude Homawoo avait indiqué à l’AFP : « Si nous sommes gagnants, si la coalition (de l’opposition) est gagnante, Gilchrist Olympio a dit qu’il n’y aurait pas de problèmes » pour une union nationale.

« En revanche, avait-il ajouté, si Faure Gnassingbé est déclaré vainqueur, c’est non. Nous ne serons pas prêts à rentrer dans un gouvernement ».

La Commission électorale a annoncé mardi que Faure Gnassingbé a remporté l’élection présidentielle du Togo devant le candidat de l’opposition Emmanuel Akitani Bob (38,19%) et Harry Olympio (0,55%).

Ces résultats ne deviendront définitifs que lorsque la Cour constitutionnelle du Togo les proclamera officiellement.

 

© Copyright AFP - Visiter le site

Articles suivants

Articles précédents

Dépêches

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
18 décembre 2017
Lomé 27°C (à 03h)